/ Liberty-City

Le car-jacking est aujourd'hui devenu un sport national

Le car-jacking est un nouveau type de violence apparu récemment dans notre belle ville. Il s'agit d'un vol de voiture d'une rare sauvagerie. Les conducteurs tranquilles sont menacés avec une arme à feu, alors qu'ils sont arrêtés à un feu rouge puis littéralement éjectés de leur véhicule. Beaucoup sont surpris par la rapidité de l'action, et n'ont pas même le temps de sortir leur arme à feu pour s'accorder une justice méritée (le meurtre est permis en cas de violation caractérisée de propriété privée).

Les vols servent le plus souvent à organiser des rodéos nocturnes ou des casses. Depuis peu les voitures volées se retrouvent mêmes dans des concours de « voltige ». On ne compte plus les carcasses de ces voitures, retrouvées sur les rivages de Liberty City.

Ce type d'infraction ne peut pas être toléré dans notre cité, et nous devons trouver un moyen de l'éradiquer. Le sénateur Mc Garring a proposé l'installation de puissants générateurs électriques dans toutes les voitures, afin de « griller sur place » tout conducteur non reconnu par un système d'identification personnelle. Cette proposition a de fortes chances d'être acceptée à l'assemblée de mercredi. Rappelons tout de même que les tests de ce système de sécurité ont provoqué la mort de 16 personnes, et qu'il subsiste encore, à l'heure actuelle, des problèmes de reconnaissance. Il s'agit cependant d'un petit pourcentage d'erreurs et le jeu en vaut bien la chandelle.

Nous espérons que cette solution mettra fin au sentiment d'impunité de ces criminels qui ne respectent plus rien et plus personne. Un jeune homme récemment arrêté et condamné à 35 ans d'incarcération a déclaré pour justifier ses actes, que nos honnêtes concitoyens étaient des « mous du cul complètement lobotomisés et passifs » et qu'ils ne bougeaient pas le petit doigt pour se défendre, et que dans ces conditions « c'était comme si toutes les voitures lui étaient offertes. » Un comble !