/ Liberty-City

Nouvelles mesures contre la délinquance

Enfin. On attendait ça depuis bien 3 ou 4 ans. La municipalité s'occupe enfin des problèmes d'insécurité de Liberty City. Après un fiasco total en ce qui concerne la pollution et la délinquance des retraités (c.f. article « La délinquance ne touche pas que les jeunes », la création de camps de concentration pour vieux a été un échec : des révoltes de vieux ont été déclenchées et 123 gardiens ont trouvé la mort), le maire a annoncé la création d'emplois dans les commissariats, l'achat de nouvelles armes pour nos policiers, le soutien permanent de l'armée et du FBI auprès du LCPD, sans oublier la construction de nouvelles toilettes dans le commissariat de Shoreside Vale.

Si, à l'heure actuelle, tout le monde se demande pourquoi de telles mesures ont été prises si rapidement, il faut dire que la Stretch neuve de la femme du maire a été volée.

Les policiers témoignent :

On pense enfin à nous. Il faut dire que nous en avions assez de devoir arrêter de dangereux terroristes armés jusqu'aux dents avec des pistolets 9 mm. Nos nouveaux lances-roquettes sont de plus très facilement maniables ! Et puis, les nouvelles toilettes sont beaucoup plus hygiéniques qu'auparavant. On n'osait plus y entrer depuis qu'un alligator nain et des rats y avaient élu domicile.

Le FBI et l'Armée sont, eux aussi, très présents dans nos rues. On leur a offert des voitures et des armes toutes neuves. Les truands n'osent plus sortir dehors. Il faut dire que les Missionnaires de Dieu font aussi bon ménage avec les autorités. La censure des médias et les procès verbaux envers les promoteurs de la pornographie et de la violence vont bon train (c.f. article Les Missionaires de Dieu, excusez pour la pub, mais faut bien vivre. Même que mon éditeur me donnera un morceau de pain rassis et de l'eau si mes articles sont assez lus. Ayez pitié de moi), et hier soir 10 personnes ont été exécutées pour diffamation envers les Missionnaires de Dieu. Ils les avaient traités de « gros ploucs anti-liberté d'expression ».

Ces mesures sévères ont déclenché des émeutes dans toute la ville. Un fou furieux a grillé 27 personnes au lance-flamme pour « faire un barbecue géant ». Il a été poursuivi par une dizaine de tanks pendant 3 heures.

Un général des Marines Le chacal s'était caché dans un camion-benne, nous n'allions pas l'exploser ! Cela aurait sali la chaussée…

Les banlieues à risque ont été interdites d'accès par des barrages du FBI et de l'armée. Cette zone sera désormais réservée à des essais nucléaires, et a été entièrement évacuée, selon le maire.

Pourtant, de nombreux SOS ont été lancés depuis cette région. Une étrange agitation règne dans ces quartiers, et des bagarres ont été signalées. « Des entraînements de commandos », affirme le maire… Une débilité de plus pour les citoyens. En tout cas, sûrement pas la fin des problèmes de la ville.