/ Liberty-City

Enfin des mesures efficaces contre la délinquance

Devant une criminalité en perpétuelle progression, les autorités de Liberty city proposent enfin des mesures efficaces pour lutter contre l'insécurité.

L'insécurité est devenue la première préoccupation des citoyens de Liberty City. Comme vous avez pu le constater dans nos colonnes depuis quelques semaines, le nombre d'actes de violences, d'agressions ou encore d'incivismes est en constante progression. Qu'il s'agisse du comportement d'un fou qui a pris il y deux jours les commandes d'un dodo dans le but de s'écraser sur le bâtiment de notre journal ou bien qu'il s'agisse des règlements des comptes incessants, comme ceux qui ont opposés hier les triades et la mafia ou encore de bien d'autres faits crapuleux, nos concitoyens n'en peuvent plus. Ils vivent maintenant dans un climat d'insécurité paranoïaque qui a atteint son apogée. Beaucoup se sont déjà rués dans un des magasins de la chaîne Ammu Nation afin d'y acheter de quoi se défendre. On sent notre ville prête à exploser dans un bain de sang.

Les autorités de notre belle ville ne sont cette fois ci pas restés insensibles aux vœux des Libertyciens. Ils ont décidé, cette fois ci, d'agir vite et bien. Le problème étant d'une telle ampleur, ils ont pris la résolution de s'attaquer aux racines du mal. Une toute nouvelle loi vient d'être votée au conseil, qui permettra de punir de prison ferme des individus reconnus d'entorses mineures au code civil. Ainsi, un piéton qui traverse en dehors des clous risquera une peine de six mois d'emprisonnements. De la même manière, celui qui n'a pas l'habitude de jeter son mégot dans une poubelle devrai maintenant savoir qu'il s'expose à un an d'enfermement ! Le maire, nouvellement élu, s'est félicité de ces mesures. Il affirme que ces mesures draconiennes devraient faire chuter l'insécurité d'ici à l'année prochaine.

La première condamnation prononcée grâce à ces nouvelles lois, a eu lieu hier. Une mère de famille, qui avait permis à ses deux filles de sécher les cours, a été condamnée à deux mois de prison ferme. Nous sommes maintenant rassuré, il n'est pas de doutes que la délinquance sera bientôt enrayée.