/ Liberty-City

Nouvel assassinat à Portland

Cette nuit, alors qu'il balayait les trottoirs de notre belle cité, M. Bernard Bernoux, Beber pour les intimes, a commencé à balayer ce qui lui semblait être des bouts de chairs humaines, intrigués, Beber continue, remontant un filet de sang. Il tombe un peu plus loin sur un corp sans tête, baignant dans une mare de sang coagulé, le filet de sang venait en fait d'un oeil qu'un chat avait fait rouler en s'amusant.

La police aussitôt alertée par Beber a de nouveau bouclé le quartier. Des témoins, surtout parmi les prostitués, ont été entendus, il ressort de ces entretiens que le modus operantis est le même que celui de deux jours plus tôt. Le tueur se trouvait selon toute vraisemblance au même endroit, à la même fenêtre, et avec la même arme, il épaula et tira la tête de sa victime.

Le chef Kunnigan se refuse à parler d'un tueur en série à partir du deuxième meurtre : '

Attendez un peu qu'il ait fait un peu plus de mort quand même, on va pas lui mâcher le travail non plus...

Par contre, pour le mouvement des prostitués, le fait est, un serial killer est dans Portland, et sévit à leur encontre. Pour protester encore un peu plus (elles avaient déjà augmenté leur prix en contestation), elles ont décidés de réduire le temps de consultation.

Une prostitué assassinée à Portland