/ Liberty-City

Bilan mitigé pour Maibatsu INC.

C'est la fin de l'année et beaucoup d'entreprises font leur bilan annuel, celui de Maibatsu INC est désastreux, les analystes crient à la restructuration, les actionnaires ne sont pas contents.

Maibatsu en crise, restructuration promise, tel est le dernier slogan entendu à la bourse de valeurs de Liberty City. En effet, notre ville, qui est le principal marché de vente de Maibatsu a vu ses ventes chuter de 50% en un an, passant de 197 650 unités en 2001 à 96 350 unités en 2002 (prévision des résultats de décembre).

Bien sûr les ventes ne sont pas les seules concernées, et un formidable effet de diffusion s'est produit sur l'ensemble de l'entreprise. Ainsi le premier concerné était le chiffre d'affaires (logique me diriez vous) passant de 4348300000 dollars à environ 2119700000 dollars. Le reste du territoire est moins concerné, à noter toutefois une baisse catastrophique des ventes de 35%, ce qui revient à 312 566 véhicules (Liberty City Compris) à comparer avec les 522 891 de l'année 2001.

Concentrons-nous sur l'analyse microéconomique concernant notre ville. A l'annonce de ces résultats, il y a une semaine, les actionnaires on été particulièrement enragés, car la distribution des bénéfices à été réduite de plus de 62% (62.8555247%) pour rembourser l'état ainsi que les banques. La réaction du conseil d'administration a été immédiate: le PDG, Hans Leitzwerg, a été remercié avant-hier...

Pour redresser la situation, Steve Bergmanner a été repêché en Allemagne, et les conséquences sociales sont visibles: puisque il n'y a aucune possibilité de réductions de salaires (le Syndicat Worker Heller est contre la flexibilité des salaires), pour réduire les coûts, on prévoit donc la fermeture des usines de Homako, Little Manee et Fort Halk, ce qui correspond à environ 8500 emplois supprimés.

Le Congrès devrait se prononcer demain sur le sujet, des manifestations sont notamment prévues devant la Maison Blanche...

La Bourse des valeurs de Liberty City a aussi été touchée

les actions Maibatsu valaient il y a deux semaines environ 95$ l'une, aujourd'hui on doit s'approcher des 12.56$ et elles continuent de chuter. Le marché boursier se voit directement affecté avec une chute de 12 points de l'indice Liberty Fox, et de 8 points de Stardusts Indicator.

Tout le monde (concerné) se pose une question: POURQUOI?

Les analystes économiques ont un avis partagé mais ils associent plusieurs facteurs qui peuvent s’avère explicatifs: tout d'abord, l'ouverture du marché de Liberty avec des aides financières de l'hôtel de ville pour le commerce vers l'Europe et l'Asie, des avantages fiscaux pour les biotechnologies (essentiellement étrangères), ce qui conduit à une arrivée massive de cadres étrangers, et c'est justement cet attribut qui ne les fait pas acheter des automobiles locales. D'un autre côté on accuse la mairie d'avoir permis une trop large pénétration des produits importés sur le marché local. La TPA, taxe sur produits importés, a été ainsi baissée plusieurs fois depuis quatre ans.

Il faut aussi ajouter que les mentalités des gens changent: les cadres dynamiques n'ont plus aucune envie de rouler en Stretch, trouvant ça trop banal, et se jettent sur des produits allemands comme Audi A8 ou encore Maybach 57, les (riches) sportifs ne veulent plus d'Infernus ou d'autres Cheetah mais sont friands de Lamborghini ou de Porsche... La conjoncture a changé, Maibatsu ne s'est pas adapté.

Cette situation permet de pointer du doigt la cruauté du marché économique d'aujourd'hui et nous confirme que les analyses économiques classiques et keynesiennes ne sont plus d'actualité pour résorber une situation critique, ce qui nous conduit dans une situation de non-retour.

Espérons que Maibatsu ne l'ait pas encore atteint.