/ Liberty-City

Attentat à Saint Marks

Hier, dans l'après-midi, un attentat à la voiture piégée a eu lieu au district de Little Italy, à Portland, faisant deux morts et quatre blessés. Un règlement de compte de la mafia?

Il était 15h30 lorsqu'une violente explosion a secoué le quartier de Saint Marks. Ce qui s'était produit était particulièrement impressionnant, vu sa nature, car cette explosion n'était pas un accident mais bel et bien un attentat à la voiture piégée exécuté en pleine journée devant un restaurant. Nous ne sommes pas en Israël mais bel et bien dans la ville de Liberty City! La violence de cet acte a surpris les forces de l'ordre qui, depuis la réforme et les nouvelles subventions ont la possibilité de réagir très rapidement. Ainsi, la première équipe a bouclé la zone sinistrée en dix minutes et a éloigné la population, toujours trop curieuse.

La zone concernée était le parking du Bistro de Marco, dans l'est du quartier. C'est ici qu'avait déjeuné, Mike "Grosses Babines" Forelli, l'une des deux victimes de l'explosion, LA personne contre laquelle cet attentat a été perpétré. L'autre victime est Benjaal Aghadi, chauffeur dont le taxi garé a côté de la Chevrolet piégée, a explosé. Les quatre blessés ont été conduits à l'hôpital, l'un d'eux est dans un état grave.

Nous avons décidé d'interroger le commissaire Malcolm Folks, responsable du district de Little Italy, sur les raisons de cet acte.

Ecoutez, avant que vous ne me posiez une quelconque question, j'aimerais vous dire qu'on y comprend pas grand chose. La situation est très tendue à Saint Marks, depuis l'incarcération de Salvatore Leone, le Don de la Mafia Sicilienne de Liberty. Plusieurs personnes se disputent sa place, de plus ils sont soumis à des tensions internes dues à la perte de pouvoir de la famille, liés à l'importance du développement du gang des Triades. En tout cas, les familles ne sont plus fidèles à l'organisation de Leone. De là, à savoir si c'est Mike Forelli qui a provoqué les Leone ou si c'est les Triades qui ont tenté un coup de guérilla urbaine pour déstabiliser l'organisation italienne, on ne peut rien vous dire, car nous mêmes, nous ne sommes sûrs de rien. En tout cas on interroge actuellement Luigi Goterelli et Joey Leone pour comprendre la situation.En tout cas, c'est le deuxième des quatre frères Forelli qui se fait sortir de la circulation.

Comme le remarque M.Folks, en employant le terme de "guérilla urbaine", les habitants de Saint Marks devraient être prudents ces jours-ci, et appeler la police en cas d'un événement suspect .

Pour finir quelques photos prises par un amateur avant et pendant l'explosion.