/ Liberty-City

Un touriste grec menacé

Après une collision de voiture entre M. Doxiadis et une vieille personne sénile raciste, cette dernière avait eu une tendance agressive envers le touriste grec selon une douzaine de témoins. Ce qui n'a pas plu du tout à la Mairie qui a accusé cette vieille personne de maltraiter les touristes pouvant avoir un effet néfaste sur le secteur touristique.

Le vieillard qui a préféré rester anonyme a été amené en Justice et doit maintenant travailler aux travaux publiques durant un an.

Le maire O'Donovan a déclaré:

C'est une honte que cet habitant maltraite un simple touriste par racisme, si nous embêtons les touristes, ils ne viendront plus.

Le maire a également déclaré mettre une loi le plus tôt possible sur le fait de ne pas coller de PV, des amendes, aux voitures étrangères. C'est-à-dire d'autre provenance que des Etats Unis d'Amérique.

Ce qui aurait comme effet: quasi zéro. Cela coûte trop cher d'acheter une nouvelle plaque pour une voiture ailleurs qu'aux USA pour ne pas se faire coller des PV à Liberty. Une moindre rentrée d'argent, assumable. Mais le touristes verront Liberty City d'un œil meilleur.

Comme vous l'avez vu dans l'article de mon confrère (cf "Le débat sur la vitesse: les dés sont lancés"), à Liberty City il n'y a pas de limitations de vitesses. Les PV sont donc de toute façon mis "au bol" par les policiers.

Plusieurs personnes ont été interrogés, notamment un spécialiste du tourisme. Celui-ci affirme que cette "punition", pour en revenir à notre vielle personne, 'est tout à fait correcte.'

Ce spécialiste M. Bronchard, un européen, conclu:

La réputation de Liberty City de la ville la plus décadente des USA continuera d'attirer le public mondial.