/ Vice City

Réouverture du Liberty Tree

Aujourd'hui ré-ouvre le Liberty Tree qui fut le fidèle journal des Liberticiens et qui est désormais en vente à Vice City et dans l'état de San Andreas. Retour sur un long coma de plus de deux ans et sur le réveil qui vient de survenir…

Au début de l'été 2003, le Liberty Tree vivait ses derniers instants. RR4 notre rédacteur en chef de l'époque nous a annoncé avec beaucoup de regrets que la société Love Media (qui était alors propriétaire du journal) avait décidé de mettre fin à "une branche trop peu rentable". C'est donc dans une très grande tristesse que nous avons clos cette aventure et chacun de nous s'en est allé vivre une autre vie de son côté.

Très rapidement, j'ai perdu contact avec mes collègues et ne retrouvant pas de travail j'ai finalement été obligé d'abandonner ma maison sur Shoreside Vale. J'ai donc déménagé à Vice City où j'ai résidé pendant un an. Ne me faisant pas à l'ambiance de la ville j'ai à nouveau déménagé, cette fois direction Los Santos plus précisément dans le quartier d'Idlewood.

Il y a un mois, j'ai joué aux courses de chevaux et j'ai gagné un bon petit paquet d'argent, de quoi me mettre à l'abri du besoin pour un bon bout de temps en misant toutes mes économies sur un canasson nommé Mister Krot1. Dans un premier temps, abasourdi par la nouvelle je me suis demandé comment investir mon argent sans le gaspiller. J'ai immédiatement pensé à fonder ma société et puisque le seul job légal que j'ai eu depuis que j'ai quitté l'université de Liberty était celui de journaliste au Liberty Tree j'ai décidé de refaire vivre le journal à Los Santos.

Après quelques formalités réglées avec Love Media j'ai enfin pu commencer à chercher quelque part où installer nos bureaux. J'ai consulté tous les vendeurs en immobilier de la région et j'ai enfin trouvé un immeuble où un étage complet avait été mis en vente suite à la faillite d'une société d'assurance qui a été ruinée par un de ses clients. C'est donc au quatorzième étage de cet immeuble que j'ai passé les trois derniers jours à installer nos nouveaux bureaux et tout le mobilier neuf que j'ai pu acquérir.

Bien sûr tout ceci n'est pas suffisant. J'ai donc pris contact avec un imprimeur de Vice City et j'ai commencé à faire des recherches dans les archives que j'ai pu retrouver du Liberty Tree. La plupart des archives avaient brûlé dans l'incendie de la mairie de Liberty City mais après des heures de recherches j'ai enfin pu retrouver l'adresse de l'un de mes anciens collègues.

C'est donc de cette manière que j'ai pu retrouver Little Worm qui a immédiatement accepté de retravailler au journal et j'ai pu recruter quelques autres journalistes en diffusant des annonces sur toutes les radios de l'état de San Andreas.

C'est donc avec une équipe de trois personnes que le Liberty Tree peut redémarrer aujourd'hui, nous espérons que la distribution plus large de notre quotidien nous assurera un nombre de lecteurs plus important et une réussite. L'abonnement est bien entendu gratuit et ouvert à tous, alors profitez-en !