/ Los Santos

Un accident peu banal…

Un accident routier secoue Flin County. Les pompiers de San Fierro ne pouvant pas intervenir sont relayés par la caserne de Los Santos. Cet accident a peut-être révélé un réseau de trafic de nitroglycérine.

Hier, en début de soirée un accident s’est produit à la sortie du tunnel de la voie rapide de Flint County près de la petite bourgade d’Angel Pine. Un camion a percuté une voiture remplie de 6 Litres de Nitroglycérine. Les dégâts ont été énormes, près d’une trentaine de voitures circulant sur cette voie ont été balayées par l’explosion, ayant retenti dans toute la petite région. Des fermiers ont pu venir en aide à quelques-uns de ces survivants.

L’incendie a duré pendant plusieurs heures créant un énorme bouchon routier sous le pont. Les pompiers de la caserne du San Fierro Fire Department ont été retardés à leur caserne. Un psychopathe s’est invité chez eux en menaçant de tout faire exploser. Les Soldats du feu ont dû passer leur soirée à parlementer avec cet homme désespéré.

La raison de son geste était qu’il y a 8 mois cet homme de 37 ans, marié et père de 3 enfants s’était tranquillement endormi dans son bain en écoutant de la musique. Son plus jeune enfant de 7 ans s’amusait avec sa sœur âgée de 9 ans avec le gaz de leur cuisinière, la mère ne pouvant les surveiller. Leur grand frère âgé de 12 ans était entré dans la cuisine ayant essayé d’arrêter le deux plus jeunes, suivi de son oncle invité pour la soirée qui est entré dans la cuisine, cigare à la main. La cuisine a alors eu l’effet d’une bombe, l’appartement a été entièrement soufflé par l’explosion. Le père moins touché, fût le seul survivant. A son réveil à l’hôpital 5 jours plus tard, ne voulant pas voir la mort de sa famille comme un accident, il mit tout sur le dos des pompiers, leur reprochant d’être arrivé trop tard.

Déposant ensuite toute sa haine contre eux, il avait passé le reste de son temps à leurs envoyer par courrier des menaces de mort. Et hier soir il voulut mettre fin à sa vie, en emportant les pompiers étant intervenus dans l’incident de sa famille.

Suite à cela, les pompiers n’ayant pu intervenir sur place hier soir sont dans l’obligation de s’excuser pour cette absence très ressentie. C’est la caserne de Los Santos Fire Department qui a pu prendre le relais et éteindre le carnage de cet accident.

Steven Judge, un pompier de profession de la caserne de Los Santos a été interviewé par la chaîneTV d’information principale de San Andreas : San News.

LT: Bonjour, comment avez-vous été informé de cet incendie ?

Steven Judge: Un collègue de San Fierro nous a appelé aux alentours de 19h pour nous informer qu’un fermier les avait contactés à propos d’un carambolage un peu bizarre à Flint County. Il nous a demandé de nous en occuper car il disait qu’ils n’étaient pas disponibles pour le moment, il a commencé à me décrire vite fait la situation puis ça a raccroché d’un coup. Nous avons ensuite essayé de les rappeler pour connaître l’endroit exact où se situait le carambolage mais impossible de leur faire décrocher leur satané téléphone.

LT: Qu’avez-vous entrepris par la suite ?

Steven Judge: Bah, à la guerre comme à la guerre ma p’tite dame : On a pris un d’nos camions, et on a cherché tant bien que mal dans la campagne où se situait la fumée. Faut dire que c’est vraiment pas facile dans cette fichue région montagnarde pleine d’arbres. C’est Josh qui a trouvé la fumée en premier, il a eu droit à une tournée gratuite à l’arrivée. Faut dire que c’était pas d’la tarte tout ça, et quand on est arrivé sur les lieux il était déjà 23H20 y avait presque plus rien à éteindre, tout ou presque avait déjà brûlé, un paquet de voitures a dû être repêché par la police de San Fierro, l’explosion les avait littéralement soufflées dans la mer.

LT: Merci M.Judge, toute la ville vous félicite de vos exploits.

Il semblerait que la voiture qui transportait le produit hautement instable (Nitroglycérine ) était conduite par une femme ( Carol Flynn ) qui revenait de l’hôpital, d’où elle venait de voler la substance. Selon son mari, sa femme était dépressive et venait de perdre sa sœur lors de l’effondrement du barrage Sherman. Il lui aurait dit d’aller chercher des anti-dépresseurs pour se calmer. Sa femme s’est donc rendu au All Saints General Hospital de Los Santos avec l’idée d’en voler n’assumant pas sont état dépressif La malle qu’elle avait subtilisée dans une salle donnant sur le couloir principal de l’hôpital renfermait de la Nitroglycérine récemment importée par hélicoptère. La Nitroglycérine est un produit utilisé dans les hôpitaux pour certains problèmes cardiovasculaires créant une diminution de la pression artérielle. Ce qui n’est pas encore expliqué, c’est la trop grande quantité du produit importé dans l’hôpital, la commande n’était que de 50 Centilitres.

Ce qui a permis au produit de ne pas exploser plus tôt, c’est le refroidissement qui a été fait sur celui-ci pour être transporté sans risque. En solidifiant la nitroglycérine, le produit peut alors être transporté sans aucun risque d’explosion. Le personnel médical, trop soucieux d’avoir à la réchauffer manuellement l’a laissé dans une salle de stockage sans surveillance. Après s’être réchauffée, la nitroglycérine perd de sa faculté explosive et devient beaucoup moins instable, ce qui a permis à cette jeune femme de sortir de l’hôpital sans encombre et sans se faire remarquer par le personnel soignant.

Une enquête policière a déjà commencé pour connaître les raisons de ce surplus de nitroglycérine envoyé à l’hôpital. Le directeur du All Saints General Hospital est actuellement retenu au Los Santos Police Department et est en ce moment même soumis à un interrogatoire.

L’officier Jonathan McNiels a répondu à quelques-unes de nos questions.

LT: Monsieur McNiels, que devient M.Davies le directeur du All Saints General Hospital?

M. McNiels: Il est sous bonne garde, nous ne le considérons pas comme un homme dangereux, mais il y a quelque chose qu’il nous cache, son histoire n’est pas claire, et complètement dépourvue de sens.

LT: Peut-on savoir ce qu’est son histoire ?

M. M.: Oui ! Heu… non ! Je ne suis pas en mesure de vous répondre sur ce genre de questions.

LT: A-t-il avoué quelque chose au sujet du stock de nitroglycérine envoyé dans son Hôpital ?

M. M.: Non ! Mais nous avons peut-être établi un lien avec un groupe de terroristes.

LT: Le pays est donc menacé?

M. M.: Vous savez, le pays est tout le temps menacé, et c’est grâce à des personnes comme moi que vous pouvez dormir tranquille la nuit.

LT: Nous devons donc vous remercier ?

M. M.: Oui !

LT: Merci…

M. M.: Bon, moi c’est pas tout ça, mais je doit aller prendre mon café. C’était ma pause. Au revoir.

Cette interview n’ayant pas abouti à grand-chose, nous en savons déjà plus sur le compte du directeur du All Saints General Hospital. Les rumeurs d’un trafic de nitroglycérine ne sont pour le moment pas écartées. Nous allons suivre cette affaire de très près et continuer de vous garder informés sur cette enquête.