/ Los Santos

Sur la piste du Yéti

Vous avez certainement entendu parler, ces derniers jours de la disparition de deux alpinistes au Mont Chiliad. Ces derniers, partis sur les traces d'un mystérieux animal, ont été secourus ce matin par les pompiers de Los Santos et de San Fierro.

Ce matin, les deux alpinistes, Tom et Bill Hampton, qui avaient disparu quelque part dans le Mont Chiliad, ont été retrouvés par les autorités des deux villes voisines.

L'alerte avait été donnée il y a quelques jours par la famille des deux hommes. Ces deux amis d'enfance avaient décidé de partir à la recherche, accrochez vous bien, du yéti ! Je pense que tout le monde a déjà entendu parler des rumeurs sur cet étrange animal. Évidemment, rien de concret, mais chaque année, les régions de Whetstone et Flint Country attirent les chasseurs du singe géant. C'est pourquoi nos deux compères se sont lancés à sa poursuite, commençant leurs investigations sur la célèbre montagne.

Une journée complète s'étant écoulée sans nouvelle d'eux, les proches ont aussitôt appelé les pompiers et la gendarmerie de Los Santos, eux-mêmes appelant en renfort les secours de San Fierro. Cette intervention a pu mettre en valeur le bon fonctionnement d'une collaboration entre ces deux villes, enfin quelque chose qui marche correctement dans ce cher État de San Andreas.

Les recherches ont duré trois jours, bravant l'épais brouillard qui avait piégé les alpinistes, jusqu'à ce matin où ils ont été aperçus, recroquevillés dans une caverne percée dans la roche.

Les pauvres avaient survécu en avalant régulièrement leur fiole de liqueur forte. Inutile donc de vous dire que leur état de gaieté n'a pas facilité le travail des secouristes.

Finalement, après de longs efforts pour attraper les deux zigotos sous l'empire de l'alcool, ils ont été ramenés sains et saufs dans la caserne de Los Santos où ils ont passé la nuit. Le lendemain, remis de leurs émotions et après un bref rapport de police, ils ont accepté mon interview.

Liberty Tree: Alors, pas fâchés de rentrer chez vous ?

Tom: Ah non, ça tu peux le dire. Surtout que les nuits sont fraîches par là haut. Mais sincèrement ça ne m'a pas empêché de dormir étant donné la quantité de liqueur que j'ai ingérée...

Bill: Oui, mais le pire dans l'histoire, c'est qu'on n'a toujours pas chopé cette satanée bestiole.

LT: Cette leçon vous a un peu refroidis, non ?

Tom: Penses-tu !!! On retente le coup l'année prochaine mon coco. Mais on va changer de coin...

Bill: Ouais, on a eu le temps d'étudier le terrain en quatre jours (rire) et on ne pense pas que le yéti se soit baladé par là depuis longtemps.

LT: Ce n'est pas un peu irrespectueux envers les sauveteurs ce que vous dites ?

Tom: Bah, c'est grâce à des gens comme nous qu'ils touchent leurs salaires.

BilL: Ça peut pas leur faire de mal, un peu d'entraînement, mais rassurez vous, on les remercie quand même de tout cœur.

Tom: Ouais d'ailleurs, ça leur a bien fait plaisir, la petite bouteille qu'on leur a emmené...

C'est donc sur ces mots que je clôture cet article. Avis aux amateurs de yéti donc, la montagne a ses risques qu'il faut prendre au sérieux.