/ Vice City

Le monstre de la campagne

Une affreuse bête sanglante terrorise les habitants de la campagne de l’État de San Andreas (âmes sensibles passez votre chemin...)

Chacun pense que la campagne est un lieu paisible, où il ne se passe rien, voir ennuyeux pour certains... FAUX, depuis quelques jours les habitants des villes de Montgomery et Blueberry sont mystérieusement et violemment attaqués par une bête sanglante et féroce. Nos spécialistes confirment que ce n'est pas un Yéti, ni un ours, ni même un Puma; c'est quelque chose de beaucoup plus sanglant et de beaucoup plus dangereux. Les habitants l'appellent : « Le monstre de la campagne ». « Monstre » un surnom qui lui va bien, les montgomériens et les blueberriens ne sortent plus de chez eux après les derniers événements, ils s'enferment et ne vont même plus pour faire les courses ! C'est pour vous dire....

Voici ce qui est advenu d'une victime de ce monstre :

Le bras droit englouti, la main droite mangée, la jambe gauche entamée en deux, et la tête mangée. Une photo gore et répugnante de l'affreux ouvrage du monstre que les photographes du LT n'ont pu ramener qu'après plusieurs passages aux toilettes, non pas pour se soulager mais pour vomir un bon coup. On voit aussi que c'est un quadrupède, munies de griffes acérées. Plus on en sait sur cette curieuse bête, plus on a envie de rester chez soi, il semble que ce monstre ne tue pas par désir de s'alimenter mais par plaisir sadique.

Nous avons réussi à obtenir une interview d'une des victimes (encore vivante mais pas indemne pour autant) du monstre de la campagne, un homme d'affaires appelé Mick Clinton :

LT: Bonjour Monsieur Clinton, je peux vous serrer la main ? rires

Mick: Je vais te buter !

Journaliste: Hé ! Du calme, je plaisantais...

Mick: Ok, mais gare à tes fesses !

Journaliste: Je voudrais des renseignements sur l'affreux monstre qui vous a attaqué.

Mick: Tout s'est passé si vite... Je crois que je n'ai pas eu le temps de voir son visage, mais je me souviens qu'il avait de longs crocs pointus, des petites oreilles retroussées, un pelage marron-vert et des yeux à faire peur à un grizzly.

Journaliste: Merci pour vos informations, elles seront d'une grande utilité.

Mick: Avec tout ça, comment je vais faire pour tenir mon volant moi ?

Journaliste: On dirait que ce fauve vous a fait perdre la main en matière de conduite. rires

Mick: Toi j'vais t'faire bouffer ton appareil photo....SPAF.

Puis Mick Clinton est allé à l'hôpital, il s'en est bien sorti par rapport à d'autres victimes.

Le gouverneur de San Andreas a pris l'affaire très au sérieux, et envoie l'élite du FBI et des shérifs patrouiller en forêt pour mettre fin à ce règne de terreur.

Mais seront-ils de taille face au monstre? Nous en saurons peut-être plus prochainement.