/ San Fierro

17 ans après, San Fierro garde les traces du tremblement de terre

Dans la série « Notre passé et nous », le Liberty Tree a enquêté sur une des plus larges blessures de l’État de San Andreas.

Il y a dix-sept ans, le 14 novembre 1988, San Fierro était victime un puissant séisme. Qu'en est-il aujourd'hui ?

A l'aurore, tous les habitants, notamment ceux des quartiers huppés de Doherty et de South Downtown furent tirés des bras de Morphée par l'incroyable violence du cataclysme. La première secousse eut lieu à 5h37, suivie de deux répliques à 6h18 et 6h53. L'épicentre du tremblement de terre fut approximativement situé sous l'actuel centre d'affaires Bella Guardia, à l'ouest d'Easter Basin. Plus tard, on évaluera la magnitude de ce séisme de 7,4 sur l'échelle de Richter (qui, rappelons-le, en comporte 8).

La région, pourtant connue pour son importante activité sismique, n'avait jamais connu de séisme aussi grave. En 1876, un sinistre similaire avait secoué l’État de San Andreas, plus particulièrement la baie de San Fierro. Cette catastrophe avait causé d'importants dommages et fait plusieurs centaines de victimes. Elle fut, bien plus tard, classée au degré 7,2 sur l'échelle de Richter.

Le séisme de 1988 a, quant à lui, causé 1207 victimes et 52 disparus. Les dégâts matériels furent terribles. Dans le quartier de Doherty, 53 bâtiments furent dévastés, dont la gare et l'hôtel de Police. De plus, la voie rapide Sleepy Road fut ravagée, comme on le voit sur les photographies.

Aujourd'hui, à moins d'une semaine du triste 17ème anniversaire de cette catastrophe, la reconstruction ne semble pas être prévue avant mars 2009. La Société FinalBuild prétend pourtant achever les travaux avant novembre 2008, date symbolique pour les familles des victimes. Ce n'est qu'alors qu'elles pourront clore leur travail de deuil.