/ Liberty-City

$Capitol$ : Brigade des stups

Mardi 28 mars. Alors que tous les secteurs et brigades du LCPD partent faire régner l'ordre, un seul secteur reste dans son coin, bien en dehors des manifestations, c'est la brigade des stups. Nous sommes à Trenton Police, Portland. Ici, c'est la Cosa Nostra et les Triades qui contrôlent le quartier, et seul réside les Diablos, avec leur trafic de cocaïne dont cette dernière sera remise aux prostituées.

Tout d'abord, est-ce que la brigade des stupéfiants fait bien son travail ? Nous les avons suivi en cette matinée, calé dans un de leur fourgon, assis à côté de policiers armés jusqu'aux dents. Nous posons des questions à l'inspecteur Mike Rosco.

Liberty Tree : On ne sait pas grand chose, qu'allez vous faire ?

Mike Rosco : On a eu des infos de nos indics. Il y a une fête dans un entrepôt, sur les docks. On va arriver à l'improviste et coffrer tout ce beau monde...

Liberty Tree :  Et de quoi est composé ce beau monde ?

Mike Rosco : Hé bien, comme nous sommes à Portland, ça doit être des Diablos, ou la Mafia... Bon, on s'arrête ici. Descendez si vous voulez mais restez planqué derrière le fourgon !

Liberty Tree : Hé mais attendez ! La Mafia, sa fait pas de business dans les narcotiques..enfin, je sais pas, j'ai vu sa dans le Patron !

Mike Rosco (en sortant du fourgon.) : Sa reste un film petit, ici, c'est bien réel !

Le fourgon s'arrêtera avec brutalité. Des hommes de la brigade marchent à pas feutrés vers l'entrepôt mais cette discrétion ne servira guère à cause des deux gardes mis devant la porte : une fusillade commence. Pris dans les tirs, nous restons derrière la porte du fourgon en  attendant que ça cesse. Nous pourrons remarquer que ça aura tout de même duré deux minutes pour neutraliser quelques gardes. Quant à Mike Rosco, il foncera dans l'entrepôt armé de son M-16. Quelques instant plus tard, nous décidons d'aller voir ce qu'il se passe : il ne reste plus q'un amas de cadavres au milieu de la piste de danse installée à l'occasion. Plus loin, Mike récupère des sacs de coke pour les mettre dans une caisse destiné au labo de la police scientifique de Liberty City. Nous pouvons d'ores et déjà répondre : la brigade des stups fait bien son travail, avec violence, mais elle le fait.

Assis dans une voiture banalisée de la brigade, nous roulons à Stauton Island pour porter le colis au laboratoire. Devant nous, des policiers pas très réglementaires : la dope, vous dites ? Non, on va pas la porter au labo, on va arrondir nos fins de mois avec ! Autant dire qu'ils vont la vendre dans la rue. Nous nous retrouvons donc avec un cercle vicieux : la police récupère le crack puis le revend à des jeunes qui vont se faire prendre avec par la police, etc. ...

Retour à Stauton. Nous avons eu l'autorisation de suivre des policiers de la brigade des stups en patrouille sur les territoires de plusieurs gangs. Nous en profitons pour poser des questions au capitaine Vasquez

Liberty Tree : Que devez-vous faire en patrouille exactement ?

Capitaine Vasquez : Je dois voir si il y a pas de deal qui se fait sur un territoire. D'ailleurs, faites gaffe parce que nous sommes près du chantier et il y a encore une guerre entre les Yakuza et les Colombiens...

Liberty Tree : Vous avez des liens avec d'autres gangs ?

Capitaine Vasquez : Heu, on peut parler d'aut' chose s'il vous plaît ? (il fait un signe de la main à un Colombien.) Ça va toi ? Ouais ? Et ta femme ? Elle s'en sort bien ? Ouais ma femme va bien aussi ! Ouais, allez, ciao ! Ahlalala, ce qui est chiant vous voyez, c'est que lui il pige pas un mot de ce que je dit...

La brigade des stupéfiants de Liberty City a vraiment été corrompu au fil des années. Nous avons d'abord des inspecteurs qui font un travail trop "passionné", puis des policiers dealers et enfin des chefs de patrouille ayant des amitiés avec quelques gangsters. Il faut rappeler tout de même que Liberty City est la troisième ville des USA à brassé autant de narcotiques après San Fierro et Los Santos. Pour finir ce reportage, nous avons suivi Mike Rosco à Shoreside Val pour une descente en banlieue : "Alors les Hoods, ce sont des jeunes qui se la pètent un peu. Ils sont pas dangereux et généralement, je les..enfin, nous les exterm....neutralisons pardon, rapidement...héhé, hem..." Arrivé sur place, Mike descend et tire dans le tas :

Liberty Tree : Heu, vous tirez sur les civils là !

Mike Rosco : T'en fait pas fiston, je les emmerde tous ! Ahaha, allez, sortez votre drogue de merde ! (il continue à tirer)

Liberty Tree : Vous faites vraiment bien votre boulot, un peu trop même...

Mike Rosco : Ah ça ouais, qu'est ce que vous voulez, je suis une maniaque moi !

Ainsi ce termine ce reportage sur la brigade des stupéfiants. Mike récupérera 4 kilos de cocaïne et les donnera aux policiers chargés d'emmener la dope au labo et le cercle vicieux continuera donc... Le prochain numéro de $Capitol$ portera sur la mafia ou Cosa Nostra pour les connaisseurs. Quelles sont les retombées économiques grâce aux activités illégales de la mafia ? Pratique-t-elle encore la corruption ? La mafia, avantage ou inconvénient ? C'est à ces questions auxquelles nous répondront prochainement.