/ Las Venturas

Un convoi militaire attaqué

Quatre heures du matin, aux environs de la base militaire de Bone county, une énorme explosion se fait entendre : une voiture piégée vient d'exploser devant un convoi d'armes militaire. Des tirs sont échangés entre l'armée et des mercenaires, qui prennent rapidement le dessus en les encerclant et grâce à leurs armes. Ils ont ensuite lancé des grenades lacrymogènes pour étouffer les militaires, qui n'ont pas pu résister longtemps. Ceux qui survient à cette attaque mesquine sont rapidement submergés et tentent de battre en retraite mais sont abattus.

Malgré tout, quatre hommes, en queue de convoi, étaient encore en vie. Ils se mirent à couvert derrière un rare Suv tenant encore debout  pour empêcher les assaillants de voler le "butin", un chargement d'armes dont une partie reste un  secret militaire, ainsi que de simples explosifs de type "C-4". N'écoutant que leur courage, les hommes restants ont réussi à se replier à l'aéroport de Verdant Meadows. Par chance, quelques vigiles chargés de la sécurité de cette piste étaient en poste, et en plus, ils étaient armés. Ils sont donc venus immédiatement prêter main fortes aux militaires. Malgré leur arrivé rapide, ils ont juste réussi à battre en retraite et l'armement est tombé aux mains des mercenaires.

Le camion bélier.

Nous avons interrogé un sergent qui était sur les lieux :

Liberty Tree : Merci de nous accorder quelques minutes... Vous étiez dans ce convoi... Pouvez vous nous raconter un peu comment s'est passée cette fusillade ?

Sergent Sealer : C'était un enfer ! Les balles fusaient de partout, la plupart des mes hommes dont moi étaient blessés, nos véhicules étaient complètement morts et on risquait une autre explosion à tout moment puisque nous transportions des explosifs.

LT : Ça a été un soulagement de voir arriver de l'aide... Comment avez-vous réagi ?

SS : J'ai immédiatement donné l'ordre à mes hommes de mettre toutes leur forces dans la bataille [...] J'ai tout donné pour les couvrir et repousser les ennemis, avant de m'effondrer. Après, je me rappelle juste que je me suis retrouvé à l'hôpital.

LT : Merci et bon rétablissement.

D’après un autre officier, la voiture en tête du convoi a été détruite par un camion bélier qui a foncé dans celle ci avant d'exploser, entraînant la mort de plusieurs hommes. Beaucoup d'hommes étant morts dans l'explosion et l'ennemi étant supérieur en nombre, les militaires se sont vite retrouvés en situation critique, et avec aucun moyen de s'échapper. J'ai rencontré un des responsable de la sécurité de Verdant Meadows :

Liberty tree : Merci de nous accorder un peu de temps... Comment avez vous réagi quand vous avez vu ces hommes dans l'urgence ?
( Il ne souhaite pas dévoiler son nom, nous allons l'appeler James pour la commodité )

James : Bonjour... On était tranquillement en train de jouer au poker dans la tour de contrôle quand on a entendu des coups de feu ; On est donc sortis pour voir, et quand on a vu que ces hommes étaient visiblement débordés, on a pas hésité, on y est allé.

LT : Avec combien d'hommes ?

James : On était quatre. C'est pas énorme mais on est arrivé par surprise. Et puis, on était lourdement armé...

Avec l'appui de ces "héros", les militaires ont rapidement repris le contrôle de la situation, et ainsi, appelé rapidement des renforts. Quatre Patriots ont été envoyé ainsi que deux hélicoptères de combat Hunter qui ont décollé à 4h25. La police de Las Venturas ainsi que les gardes-côtes étaient en alerte. Finalement, une patrouille a repéré six Huntley qui se dirigeaient vers le Gant Bridge. La poursuite a mal tourné : Les Hunters n'ont pas pu couvrir les Patriots sur le pont, et les hommes dans les 4x4 ont détruit une voiture civile au lance-roquette, bloquant les Patriots et faisant de nombreux blessés et deux morts, les occupants de la voiture touchée. Les Huntleys ont continué leur route, avec à leur poursuite seulement deux Hunter qui ne pouvaient pas se risquer a ouvrir le feu dans la circulation. Ils ont finalement été semés et les mercenaires ont disparu dans la nature.

On a donc enquêté sur qui pouvait bien faire un coup de ce genre, et d'après nous, seule une milice, W&P, "War and Patriotism", qui en tuant des policiers et des gangsters, veut instaurer une milice dans San Andreas. D'après un informateur, ils sont sur le point de faire un gros coup, une opération "Coup de poing" en quelque sorte. Mais avaient-ils vraiment besoin de quelques armes ? Sûrement pas, ils s'équipent chez les Russes et n'ont pas besoin d'autres choses. Alors pour un gros coup, peut-être voulaient-ils du plus gros calibre ?

Que transportait vraiment ce camion ? à 6H, une conférence de presse était déjà organisée.

Nous nous y sommes donc rendus, à Los santos.

Le Secrétaire d'Etat à la défense :

Ce convoi transportait des armes chimiques avec un défaut de fabrication au laboratoire, elle sont donc complètement inoffensives. Nous avons gardé ça secret pour ne pas affoler la population, mais nous vous assurons que vous n'avez rien à craindre, ces armes sont totalement inopérantes. Nos services font le maximum pour retrouver ces armes et ces terroristes, qui paieront cher.

D'après un autre informateur, ils auraient déjà une piste mais impossible d'en savoir plus, la mission serait compromise. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles sans craindre d'attentat chimique, du moins pas pour l'instant...