/ Vice City

Le Liberty Tree en procès !

Avant-hier, nous avons reçu cette lettre de Mr. Rosenberg, avocat de Alex Shrub, le maire de Vice City, qui nous demandait de retirer des phrases portant atteinte à la personnalité du maire. Voici la fameuse lettre :

En ma qualité d'avocat de M.Shrub, demande à la direction du L.T. la publication d'un article d'excuse (ou d'un droit de réponse) ainsi que le retrait immédiat des propos diffamatoires tenus par Mlle. Leonardo à l'encontre de M.Shrub Alex rapportés dans l'article "Le chef du trafic de véhicules enfin arrêté" en date du 17/05/07 sous peine de poursuites judiciaires.

Notre bon et cher patron, Maxou, après consultations des avocats du Liberty Tree et autres conseillers a négligé la demande de Mr. Rosenberg. Notre procès débutera le Samedi 19 Mai à 13h45. Trois membre du journal sont concernés dans le chef d'accusation de "propos diffamatoires" qui sont : Maxou, Fido le muet et moi même, Passe-Partout. Il se déroulera au tribunal de Los Santos, pour les personnes qui souhaitent assister au procès...

Un des avocats du Liberty Tree et le Tribunal de Los Santos

Nous avons recueillis le témoignage d'un de nos lecteurs, Mr. Bryan.

Liberty Tree : Que pensez vous de ce procès ? Qui sortira vainqueur d'après vous ?

Mr. Bryan : Et bien, je ne comprends pas pourquoi ce Mr. Rosenberg attaquerait la presse, je croyais qu'il n'y avait pas de censure pour celle-ci ! Donc je pense que vous avez toutes vos chances de sortir vainqueur de ce procès farfelu.

Liberty Tree : Farfelu vous dites ?

Mr. Bryan : Bin oui ! Ce procès c'est du n'importe quoi à 200 % ! Je viens de l'expliquer !

Liberty Tree : Oui je vois. Avez-vous une autre suggestion ou remarque à faire ?

Mr. Bryan : Oui, j'invite toutes les personnes lisant ce journal, abonnées ou pas à venir soutenir le Liberty-Tree dans sa lutte !

Liberty Tree : Nous vous remercions Mr. Bryan.

Mr. Bryan : Mais de rien voyons ! Ce fut un plaisir !

C'est sur ces mots que cet interview s'achève. Mr. Bryan nous a également dit qu'il créerait une association de défense contre la censure de la presse à San Andreas même si celle-ci est déja autorisé à divulguer toutes informations. Ce qui est le contraire à Vice City, la presse est censurée mais, les journaux que nous arrivons encore à distribuer là-bas ne le sont pas. Ce qui a provoqué la foudre du maire et de son avocat.

Monsieur le maire de Los Santos : Henry G. Carter

Le maire de Los Santos a lui aussi laisser entendre sa voix, voici un extrait de sa déclaration :

... Certes la presse de Vice City est censurée à un certain niveau, mais celle de San Andreas ne l'est pas, et je ne vois pas pourquoi le Liberty-Tree devrait, pour chaque Etat écrire un article différent. C'est pourquoi, moi Henry G. Carter maire de Los Santos, j'ai décidé de le soutenir et de subvenir à ses besoins !...

Le discours du maire à également éveiller la foudre de Vice City qui à présent, souhaite ne plus faire circuler le Liberty Tree dans son Etat.