/ Vice City

Fin du procès ! Belle victoire pour le L-T !

Voilà, le procès est bel et bien fini ! Le Liberty Tree, votre journal préféré en est sortit vainqueur ! Malgré ça, nous somme interdit de publication à Vice City...

Le premier jour ne fut pas de tout repos. Maxou, Fido et moi même somme arrivés en même temps. Déjà assis et à peine une phrase prononcée, Ken Rosenberg : avocat de Mr. Shrub hurle : "OBJECTION !". Toute la salle était surprise alors que notre procès venait de commencer depuis deux minutes. On lui laissa le temps de se reprendre. Maxou me murmura "Il est sur les nerfs ! On va l'avoir cet abruti !". Après énonciation des chefs d'accusation, le sujet dériva sur le cousin du Maire et lui même. Le procès n'était donc qu'à peine entamé en fin d'après midi. A la fin de la première journée, nous étions un peu perdus, nos adversaires l'emportaient sur nous.

Le deuxième jour fut celui des premières attaques, mais pas seulement morales... Le procès avait finalement commencé. Les premiers accrochages entre les avocats se ressentaient dans le tribunal, la police a même du intervenir. Heureusement, notre deuxième avocat évoqua le passé turbulent de Ken Rosenberg à la Cour (drogue, alcool, violence...) L'audience fut suspendue pour cause de hors sujet. Le procès reprit vers 15h30. En fin de journée, nous avions repris l'avantage. Audience remise au lendemain, le jury ne pouvant pas encore décidé. A la sortie, stupéfaction pour moi, on avait vandalisé ma pauvre voiture. Je dû alors rentrer en taxi.

Ma voiture vandalisé par on ne sait qui

Le troisième jour fut court puisque l'association qu'avait créé Mr. Bryan (voir l'article avant le procès) est intervenue et a envahie le tribunal. Même le S.W.A.T a eu du mal à les déloger. Il nous avait bien dit qu'il nous aiderait mais pas à ce point là. Cette journée nous laissa donc réfléchir à un plan d'attaque pour la quatrième journée qui s'annonçait ô combien intéressante.

Quatrième journée : Rien ! Le procureur était tombé malade pendant la nuit, et aucun autre ne pouvait le remplacer. Nous sommes donc resté paisiblement au locaux du Liberty Tree.

Enfin la cinquième journée, nous avons découvert avec horreur que des personnes avaient tagué sur un mur des croix gammés avec marqué A. Shrub et signé de "L.T". Audience remise au lendemain, le procureur était toujours malade, donc graffiti ou pas, l'audience n'aurait pas eu lieu. (Pour ne pas heurter la sensibilité des différentes ethnies nous avons masqué les croix gammés).

Les graffitis retrouvés sur un mur du tribunal.

Le sixième jour, et après enquête de la police, il s'avéra que quelqu'un, caché sous le nom de Mister X, aurait payé des Skinheads pour réaliser ces graffitis. Le procureur étant à nouveau sur pieds, l'audience repris normalement. Notre stratégie paya puisqu'en fin de journée, nous avions l'avantage encore une fois.

Le septième jour, Mister X avait encore embauché un gang pour cette fois attaquer Fido qui assistera tout de même au procès. Il était persuadé que c'était Alex Shrub qui se cachait derrière Mister X. Cela restait à prouver. Ce jour là, le maire de Los Santos, qui nous soutenait financièrement dans notre campagne, fut appelé à la barre et répéta ce qu'il avait déclaré auparavant. Rien de nouveau, nous étions presque sûr de gagner ce procès.

Le huitième jour, celui de la délibération, fut également le plus long. Même s'il ne dura que 2 heures. Alex Shrub fut finalement condamné à nous verser 580 000 $ de dommages et intérêts, mais nous devions promettre d'arrêter la diffusion de notre journal à Vice City.

Après le procès j'ai recueilli les impressions de Maxou et Fido :

Maxou : Je suis heureux d'avoir gagner ! Je remercie mes avocats, Fido et Passe Partout, bien joué les gars ! Vous avez tenu !

Fido : Nous avons gagné, c'est une bonne chose. Mais j'ai bien envie de remettre un procès au cul de ce politicien pervers pour entrave à la liberté d'expression! De toute façon, on diffusera quand même à Vice City. Je connais un petit imprimeur local...

Grâce aux fonds récupérés lors du procès, Maxou nous a promis de renouveler le matériel comme les machines à café ou les ordinateurs. Une aubaine pour nous tous finalement !

Nous nous excusons pour la lenteur d'impression de cet article.