/ Liberty-City

Spécial salons 1° édition : les 8 avions vedettes présentés.

Ces deux salons incontournables pour les fans d’aviation ont la mauvaise réputation d’avoir lieu presque en même temps, ce qui désavantage beaucoup le pilote pas très riche qui ne peut se payer le voyage pour aller aux deux. Ce phénomène était arrivé en 1996 date à laquelle L’Ameravia s’est déroulé à Liberty City.

Le salon de L’Ameravia.
Comme dit plus haut, le salon de L’Ameravia est depuis un demi-siècle, le rendez-vous incontournable des fans d’aviation militaire et civile (c’est là qu’avait été présenté pour la première fois au grand public, le projet Lockheed SR-71 Blackbird ou encore le top secret F-117 Nighthawk).

Les 8 vedettes :

Monomoteurs a pistons :

Cessna 150


Type d’avion : monomoteur biplace a pistons.

Agréable et facile à piloter, le Cessna 150 est aussi très prisé dans les clubs et écoles de pilotage. Avec un assez bon rayon d’action mais peu de place, cet appareil est plus un avion de loisir (considéré par certains pilotes comme un jouet volant) qu’un aéronef de voyage.

Prix : $199 900 IFR
$149 900 VFR

Stunt-plane


Type d’avion : Monomoteur à pistons, bi-plan, bois entoilé monoplace.

Destiné avant tout a la voltige cet avion, très réactif est ce qui se fait de mieux en matière de voltige (après L’Extra 300-S) Son rayon d’action est correct et permet de relier facilement San Fierro à Los Santos ou à Las Venturas. Certifié VFR de jour uniquement et dépourvu de pilote automatique et étant très réactif, il force le pilote a toujours garder une attention majeure sur le tableau de bord afin d’éviter tout tonneau accidentel.

Prix $349 500

Dehavilland DHC-2 Beaver


Type d’avion : Hydravion monomoteur à pistons quadriplace

Cet hydravion quadriplace est avant tout un outil de loisirs destiné aux pilotes avertis. Capable d’atterrir sur mer comme sur terre, cet avion est donc un «passe-partout» qui se révèle être un avion de tourisme formidable. Assez maniable sur l’eau, il peut se «naviguer» dans les canaux des badlands sans problèmes majeurs (a condition que le canal fasse au moins 20 mètres de large).

Prix $349 500

Curtiss P-40


Type d’avion : Warbird monoplace.

Ce warbird, restauré par les ateliers Gold aviation, est dessiné aux fans inconditionnels de l’aviation. Gold Aviation Compte en moyenne 84 P-40 et compte construire une réplique parfait de ce warbird. L’atout majeur de cet avion, c’est qu’il procure le plaisir réel de voler sur un warbird. Son prix est assez élevé mais reste abordable. Quant a la version «reproduction» annoncée pour 2008, elle devrait se trouver dans des prix plus abordables.

Prix : $779 400

Bimoteurs à pistons

Baron G58


Type avion : Bimoteur à pistons de 6 places

Le baron a permis aux pilotes moyens et aux élèves de se familiariser avec la pratique du bimoteur et du vol VFR.
Pour cette nouvelle version, Beechcraft a installé une avionique G1000 comprenant un pilote automatique GFC700 et un radar météo couleur GWX68.

Prix : $1 046 000 HT

Nevada


Type d’avion : Bimoteur de 10 places

Le Nevada était autrefois utilisé dans le transport de passagers par de nombreuses compagnies aériennes. A partir des années soixante, cet avion devenu trop petit, a été retiré du milieu des avions de lignes et s’est converti en un agréable avion privé. Faisant désormais concurrence aux bi-turboprop à hélice tels que le Piper Cheyenne ou encore le Beechcraft King Air, ce «grand-père» n’a pas perdu de sa réputation et reste un outil intéressant pour tout passionné.

Prix : $2 146 700

Jets et avions de ligne

Shmall-80


Type d’avion : Biréacteur mono pilote en aluminium de 8 places

Apparu en 1995, le Shamall-80 est LE jet d’affaires de référence à San Andreas pour une raison simple : c’est là qu’il est fabriqué. Cet avion de petite taille est situé juste au dessus de la classe des VLJ (very light jets) Et son fuselage peut paraître un peu étroit (les gens de plus d’1m60 doivent se baisser pour pouvoir circuler)

Prix : $6 145 000 HT

B-747-300 ( et 800? )


Type avion : Quadriréacteur à double pont.

Boeing sera incontestablement présent avec American Airlines pour la présentation du célèbre B-747. Boeing prévoit aussi d’en dévoiler plus sur le Projet B-747-8, la toute dernière version du Jumbo jet. Selon Le porte-parole de Boeing, un simulateur serait installé pour la grande joie du grand public qui pourra s’initier gratuitement dur un simulateur «full flight»

En bref

Un peu plus réduit que les précédents (sachant que IASF est un aéroport assez petit) ce salon prévoit d’être un peu moins friand de nouveautés en ce qui concerne l’aviation civile. Au contraire, le projecteur s’est plutôt tourné vers les hydravions et l’aviation militaire qui, elle prévoit de nombreuses nouveautés comme le Harrier AV-813, concurrent direct de notre bien connu Hydra.