/ San Fierro

Chinatown, lieu d'insécurité ...

La victime, un homme de 23 ans, a été retrouvée entre des caddis par une jeune demoiselle qui avait décidé de passer par les ruelles de Chinatown, selon la police ce genre de meurtre est courant dans ce quartier, et il vaut mieux ne pas trop y traîner après 22h.

La victime

Selon des sources, la victime s'appelle Jonathan Rozado. Il ferait, ou en tout cas faisait partit du gang des Circus, un gang très connu à cause de leur consommation abusive d'alcool ou autres drogues. "Ce n'est pas la première fois qu'un meurtre de ce genre arrive dans ce coin là." Déclare le seul témoin de la scène, un commerçant tout proche qui nous a décris la scène brièvement.

Le vendeur et des membres du Circus Crew

J'étais en train de remballer mon stand quand une voiture, une Stratum je crois blanche a débarquée. Quand j'ai vu deux mafieux sortirent  de la voiture  je me suis caché, pour éviter d'être tuer moi aussi, il n'aime pas trop ça les espions. Et là ils ont ouverts le coffre, j'ai vu un mec, il avait du prendre 5 ou 6 bastos dans le ventre le pauvre gars, et ils l'ont emmené près des caddies qui sont toujours en haut des escaliers. Ils sont repartis à pied. A cause de l'obscurité, j'ai pas pu les voir.

La Stratum blanche

Grâce à ce témoignage, la police a conclu à un simple règlement de compte. Mais un certain lieutenant, Samuel Ashélof a eu de vent de cette affaire qui a été classée trop rapidement à son goût. Il reprit l'enquête et un détail, même un gros détail le percuta. Si le vendeur avait vu la scène, pourquoi n'a-t-il pas appelé au secours et vérifié si l'homme était toujours vivant. De plus, les traces de sang retrouvées étaient trop grosses et longues pour que le corps ait été soulevé. Il partit à sa recherche... Mais en vain, sans aucun doute pour lui, c'était une fausse identité, il décida donc de demander à quoi ressemblait le "vendeur" à ses collègues qui l'avaient interrogé. Un portrait robot fut établi, il a été rapidement retrouvé. Un prélèvement ADN a  été effectué et comparé aux traces retrouvées sur le jeune homme assassiné, il s'avère que c'était le soit-disant vendeur qui avait assassiné le pauvre garçon, et que sa déclaration était fausse, mais pas le passage de la voiture, qui a été volée un peu avant le meurtre.

Les longues traces de sang

Le lieutenant a accepté de nous expliquer les choses importantes à savoir concernant ce quartier.

Ce quartier n'est pas le plus dangereux de San Andreas, mais il l'est assez pour vous tuer. Je vous prie donc de ne pas y circuler après 22h, car c'est à ce moment la que la Mafia rode, et que certains "fous" sortent de leur "cachettes". Et même en plein jour restez vigilant et ne prononcez rien de blessant, les murs ont des oreilles, et vous pouvez être accusé de n'importe quoi, là-bas, même la police ne peut établir ses lois.

Mais, Samuel Ashélof a cherché à savoir pourquoi il avait tué cet homme qui se baladait tranquillement dans la rue, sans soucis. Et bien, c'était un patient du quartier psychiatrique de San Fierro, qui avait été relâché depuis peu, pour des raisons encore floues. En attendant, les ruelles de Chinatown sont closes.

La victime n'ayant pas de famille, aucune plainte n'a été déposée, mais le "vendeur" car son nom n'est pas révélé, est condamné à 20 ans de prison ferme dont 1 avec sursis.