/ Los Santos

Le Ammu-Nation de San Fierro braqué

Hier matin, dans le, d'habitude, paisible quartier d'Ocean Flats plusieurs crissements de pneus retentissent,  ainsi que plusieurs coups de feu dans le Ammu-Nation, une patrouille de police toute proche prévient alors le central qui envoie directement des renforts qui ne tardent pas à arriver et encercler le magasin. Les pillards qui dévalisaient les étagères prennent alors le vendeur en otage et menacent de l'exécuter si ils tentent quoi que ce soit. Le S.W.A.T et le B.I.U de San Fierro sont alors appelés en renforts.

Les véhicules de polices

Les étagères à peine dépouillées

Des négociations sont alors engagées mais en vain, les suspects refusent de se rendre lorsque le S.W.A.T décide d'intervenir, un coup de feu part, les pillards affirment avoir tuer le vendeur, n'ayant plus rien à protéger et pour évacuer le corps du vendeur le S.W.A.T et la B.I.U décident d'entrer, grosse erreur puisque les suspects avaient bluffé et n'avaient pas touché au vendeur impuissant. Au moment d'entrer les deux unités sont assaillies par des tirs d'armes lourdes et arrivent tant bien que mal à se mettre à couvert, dans la confusion, un fumigène est lancé pour tenter de maîtriser les voleurs mais le vendeur paniqué sort une arme de calibre moyen et fait feu à tort et à travers blessant deux agents et en tuant un autre, il sera finalement abattu par l'un des voleurs.

C'était une vraie boucherie à l'intérieur, on voyait plus rien à cause de la fumée et on risquait de tout faire péter à cause des explosifs placés dans le magasin, on tirait au hasard et on risquait notre vie à chaque tir.

Déclare un intervenants. Une poignée de minute plus tard, les voleurs sont désarmés, arrêtés et placés dans le fourgon qui les conduira en prison, en attente de leurs jugements. Un peu plus tard le bilan de l'intervention tombe, cinq blessés dont trois graves, parmi eux un des suspects qui sera conduit à l'hôpital, et 3 morts dont le vendeur. La famille a été appelée pour reconnaître le corps, il s'agit bien de Bradley Smith Wilson. L'image a été brouillée pour ne pas heurter la sensibilité des lecteurs.

Le corps du vendeur

Le fourgon et l'ambulance chargés des voleurs

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Les pillards sont déjà connus puisque ce sont les même qui ont dérobés des armes aux docks de Los Santos il y a de cela trois mois, plusieurs preuves le prouvent d'ailleurs comme les armes utilisées

sont les même que pour l'attaque précédente et sont les même que celles dérobaient auparavant. La police se montre fier de les avoir attrapés. Après interrogatoire, ils ont avoué faire parti d'un réseau terroriste qui avait commendité un attentat contre la zone 69 de Las Venturas. Les individus n'étaient pas connus des services de police, ce qui leur facilitait la tâche. L'enquête est donc close et la police peut se féciliciter de cette arrestation improbable.

Nous présentons toutes nos condoléances aux familles des disparus.