/ Los Santos

Vinewood : un réseau de prostitution de luxe démantelé

Lynn Phâm dirigeait l'entreprise la plus "juteuse" de Vinewood

Qui est Lynn Phâm ?

Le fait qu'en 2006,  Lynn Phâm, l'ambitieuse ex-épouse de Coray Thompson - magnat des affaires, PDG et actionnaire majoritaire de VAJ Finances - figure dans le classement mondial des personnalités les plus riches du continent éveille les soupçons de la brigade financière quant à la légalité de ses activités professionnelles.

Le fantasque Coray Thompson

En effet, comment une jeune femme divorcée, surendettée et d'origine modeste se retrouve à la tête d'une fortune estimée à prés d' 1 million de dollars en l'espace de quelques années ? Une enquête de longue haleine menée par la brigade financière de San Andreas établira que Lynn Phâm gérait la plus lucrative des entreprises spécialisées en prestations de services... bien particuliers puisqu'il s'agissait de fournir des escort-girls "haut de gamme" à une clientèle richissime toujours plus friande.

A ses fortunés de clients, Lynn proposait sur catalogue tout un contingent de jeunes filles zélées aussi élégantes et séduisantes les unes que les autres. La plupart des jeunes filles étaient des amies, des connaissances de Lynn triées sur le volet qui désiraient tirer profit de l'opportunité qui leur était donnée de rencontrer des hommes riches et célèbres et de se faire beaucoup d'argent.

Dès le lancement de son entreprise, les profits atteignirent des sommets. Les bénéfices nets pour "Madame Lynn", son surnom donné à Vinewood, avoisinaient les 400% par an lui permettant d'investir dans diverses propriétés situées dans les quartiers les plus chics de Los Santos.

Résidence principale de Lynn à Richman (ancienne propriété du regretté rappeur Doggy)

De luxueuses villas secondaires (Mulholland et Rodéo)

Aux balbutiements de l'entreprise, sur la liste des clients n'apparaissaient que des personnes issues de la finance souvent en affaire avec son ex-mari, puis le bouche à oreille aidant, de fil en aiguille, la clientèle se diversifia. Parmi les clients de Lynn, à présent, on trouve surtout des producteurs de l'industrie du disque ou du cinéma, des dirigeants d'entreprise (le nom de Donald Frump aurait été évoqué), des stars de la télévision et du cinéma. Des hommes d'état, des hommes de Loi, des journalistes du San News (voire même du Liberty Tree selon mes sources)  auraient également fait appel aux services de son réseau.

Opération macquerelle

Samedi dernier, le Département de Police de Los Santos en collaboration avec le FBI et la brigade des mœurs auraient travaillé à l'élaboration d'un plan visant à anéantir de manière définitive l'entreprise de Lynn Phâm. L'opération impliquait qu'un officier de Police travaille sous couverture afin d'approcher le réseau de prostitution et de mener le reste de l'équipe sur les lieux du trafic sexuel.

L'inspecteur en charge de l'infiltration se fit donc passer pour un riche client Japonais en quête de jeunes filles pour une soirée entre amis. L'agent, porteur d'un micro dissimulé dans sa veste se mit en contact avec "Madame Lynn" auprès de laquelle il prit les dispositions nécessaires pour obtenir une "rencontre" entre lui, ses amis et 4 filles de chez Lynn. Il lui en coûta 10000 $ cash qu'il remit en main propre à Lynn Phâm. Une fois l'accord conclu, elle lui indiqua l'adresse d'un manoir à Mulholland loué pour l'occasion, où très peu de temps après, l'agent et ses collègues  furent "chaleureusement" accueillis par 4 belles femmes en possession de quelques grammes de cocaïne et de champagne de contrebande. Ils n'étaient visiblement pas les seuls clients présents sur les lieux, à en entendre le tumulte et les gémissements de plaisir fébriles en provenance des chambres voisines.

Pour être sûrs d'avoir des preuves des activités illicites des jeunes filles qui leur furent allouées, les policiers sous couverture durent payer de leurs personnes en n'ayant d'autres choix que de recourir aux prestations sexuelles des filles de Lynn et ce à plusieurs reprises ("indispensable pour le prélèvement ADN" insistera le lieutenant G.Bloomberg ). Au petit matin, les preuves réunies, un signal fut envoyé au reste de la brigade et aussitôt toute une escouade d'officiers envahit le manoir interpellant clients et prostituées.

Au même moment, Lynn Phâm était appréhendée dans sa propriété de Rodéo. Elle encourt jusqu'à 10 ans d'emprisonnement pour proxénétisme et la saisie de tous ses biens pour blanchiment d'argent. Les rumeurs prétendent qu'elle menacerait de dévoiler l'identité des personnes qui faisaient appel à ses services si elle était condamnée...