/ Las Venturas

Las Venturas ensablée ?

D'après une étude météorologique entreprise par la municipalité de Las Venturas et de nombreuses observations sur le terrain, le désert de Las Venturas avance ! En effet car, il pleut de moins en moins dans le désert (Pour info : il pleuvait une à deux fois par mois, trois fois était vraiment très rare) et donc le sable s'envole très facilement et comme vous le savez, le désert de Las Venturas est assez réputé pour ses nombreuses tempêtes de sable. Ainsi, il avance non pas vers l'Ouest mais vers l'Est, autrement dit vers la ville même de Las Venturas ! Nous pourrions donc voir dans 10 ans tout au plus, la ville complètement ensablée !

Des études ont été lancées il y à environ 6 mois car de nombreux habitants de Fort Carson et d'El Castillo Del Diablo se sont plaint de s'être réveiller avec un tapis de sable chez eux. Après preuves, le maire de Las Venturas, Stephen Goodman a demandé à la compagnie météorologique de San Andreas de venir sur le terrain pour expliquer ce phénomène. Les chercheurs sont malheureusement formels : d'ici 10 ans ou moins, la sublime ville de Las Venturas sera sous le sable.

La jolie ville de Las Venturas et le désert.

Voici maintenant, Roger Mayers, spécialiste de la météo et  des phénomènes météo.

Liberty Tree : Bonjour Mr Mayers. Alors d'après vos études et autres observations, d'ici quelques années nous ne pourrons plus venir en vacances ou encore venir travailler ici, à Las Venturas ?

Roger Mayers : Et bien non. Nos recherches montrent que le désert avance bel et bien, à cause du réchauffement climatique qui fait qu'il pleut de moins en moins et donc le sable peut facilement s'envoler et créer des tempêtes de sable qui à leur tour font avancer le désert de quelques centimètres tous les six ou sept mois.

LT : Il semblerait aussi qu'il avance vers l'Est et donc justement vers la plus jolie ville de tout San Andreas.

R.M : Exact. Les vents sont dirigés plus souvent vers l'Est mais il suffit d'un bon coup de vent d'Ouest pour faire faire demi-tour au sable, mais les vents d'Ouest se font eux aussi de plus en plus rares et donc nous commençons à nous poser de sérieuses questions.

LT : Quel genre de questions ?

R.M : Que deviendra la ville ? Ses habitants où iront t'ils ? Où va se réfugier la faune ? Enfin bon les animaux ne sont pas notre problème, le San Andreas Animals Protection est là justement pour les protéger non ?

LT : Certes. Bien, et bien merci pour cette interview qui nous a permis d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il adviendra de la ville.

Terrible nouvelle pour les habitants de Las Venturas. Où iront t-ils ?
Il semblerait que seuls les habitants Bayside Marina, Las Barrancas, et autres petits village dans ce secteur soient sauvés vu que le désert se dirige à l'Est et non à l'Ouest...

Roger Mayers

Une tempête de sable

Interrogeons maintenant, Stephen Goodman,maire de Las Venturas :

LT : Bonjour Mr Goodman ! Merci de nous avoir permis cette interview car vous devez être très occupé en ce moment non ?

Stephen Goodman : Assez oui,mais j'ai tout mon temps pour ce genre d'interview sur la sécurité de ma ville et de ses habitants.

LT : D'accord. Alors, avez-vous pris des mesures pour essayer de "stopper" le désert ou bien essayez-vous de mettre en place des barrages contre le sable ?

S.G : Oui, nous avons pu voir mes conseillers et moi, que le désert avançait rapidement et que d'ici quelques années nous seront ensablé. Nous avons donc décidé que tous les mois un avion chargé d'eau survolera le désert en quête de un ou plusieurs nuages, pour ensuite "semer" des micro gouttelettes d'eau pour faire pleuvoir. Normalement si les études sont positives, 10 à 15 minutes après que l'avion soit passé, la pluie devrait normalement tomber.

LT : Pouvez-vous nous expliquer le principe pour "faire pleuvoir" ?

S.G : Je ne suis pas très calé mais je m'attendais à ce genre de question. J'ai donc pris des notes lors de la réunion avec les scientifiques... Alors euh... Ah oui voila : une  méthode consiste donc à injecter directement de l'eau pure dans le nuage. Il faut quand même que le nuage comporte au départ suffisamment d'eau : minimum 2 grammes par mètre cube. Dès qu'on repère un nuage propice, un avion décolle, qui possède au bout des ses ailes un "distributeur" d'eau qui sème des micro gouttelettes. Chacune de ces gouttelette va ensuite grossir entre 100 et 250 fois, et les précipitations se déclenchent 10 à 15 minutes plus tard.
Cela alourdira le sable et il ne pourra plus se disperser. Certes, cela va nous coûter assez cher en eau, surtout que dans un désert comme ici, l'eau n'est pas fréquente! (rires)
Mais je suis optimiste, avec quelques œuvres de charité tous les ans, tombola etc... Nous pourrons ainsi essayer d'arrêter ce fichu désert. Ah et nous mettrons aussi des barrages de sable autours des villes mises sur liste comme potentiellement "ensablable".

LT : Bien merci monsieur le maire !

Le maire : Stephene Goodman

Voici donc les mesures prises par la municipalité. Espérons que ces barrages et autres pluies vont arrêter l'avancée du désert vers la magnifique ville de Las Venturas.