/ Los Santos

Pincez-vous le nez en prenant un taxi LS!

Déjà consacré comme joyaux du patrimoine de San Andreas lors de son centenaire, la compagnie de taxi de Los Santos ajoute à son historique en remportant une première place à un palmarès très peu flatteur.

La très célèbre compagnie de taxi de Los Santos, qui a déjà connu de meilleurs coups publicitaires dans son histoire, défraye maintenant la chronique en remportant cette fois-ci une première place au palmarès des véhicules de transport publique les plus malpropres de l'état de San Andreas.

Suivit de près par la société des tramways de San Fierro, les taxis jaunes de Los Santos sont désormais décrit comme étant de vrais poubelles par bon nombre de clients qui empruntent ce service. Sur le terrain, nous constatons qu'il y a vraiment un très gros problème de malpropreté au sein de la flotte de véhicules.

Au cours de plusieurs déplacements, à bord de 35 véhicules différent, nous avons en effet noté les statistiques suivantes. Prendre note que par "état général" nous incluons, non seulement la condition intérieure, mais également l'état extérieur du véhicule.

Durant nos tests, dans certains cas extrêmes de malpropreté, nous avons même été forcé d'écourter la durée de notre examen tellement les mauvaises odeurs et la condition du véhicule laissaient à désirer.

Exemple d'un véhicule dans un très mauvais état extérieur.

Nous tenons par contre à souligner que dans les véhicules les plus propres nous avions vraiment l'impression d'être en carrosse royal tellement tout était impeccable. D'ailleurs, en plus de conserver leur véhicule dans un bon état, ces chauffeurs étaient polis, courtois et très propres (fraîchement rasés et cheveux peignés). Nous ne pouvons malheureusement pas en dire autant de ceux qui étaient au volant des taxis les plus infects. On aurait dit que nous étions conduit par des SDF tellement ils étaient sales, répugnants et vulgaires.

Ce qu'il y a de plus étrange c'est que malgré les nombreuses plaintes envoyées à la centrale de taxi, la situation ne semble pas être corrigée sur le terrain. De plus, le propriétaire de la compagnie a décliné toutes nos demandes d’entrevue. Il nous sera donc impossible de vous livrer les commentaires de cet homme d'affaire qui soit dit en passant était jadis le directeur des opérations pour la compagnie de ramassage des ordures avant de la quitter pour prendre les rênes des taxis de Los Santos. La preuve qu'il y a des vieilles habitudes dont on ne se débarrasse jamais, à en juger par l'état de la flotte.

Nous suggérons à la clientèle de faire également des pressions auprès du cabinet du ministre des transports puisque c'est ce ministère qui délivre les permis annuel d'exploitation aux compagnies de taxis. Nous nous demandons bien d'ailleurs qui se charge de l'inspection des taxis de Los Santos au moment de renouveler leurs licences. Le ministre pourra peut-être répondre à cette question? En attendant, munissez-vous d’une bonne provision de lingettes désinfectantes la prochaine fois que vous songerez à prendre un taxi à Los Santos, on n’est jamais trop prudent.