/ San Fierro

L'équipage du Makino sain et sauf!

Après de nombreuses heures d'incertitude, le célèbre porte container japonais est parvenu à se rendre jusqu'au port de San Fiero malgré les nombreux avaries qu'il a subit.

Alors qu'il effectuait la traversée du pacifique en provenance d'Obama au Japon, en direction du Canada, le porte container Makino s'est retrouvé en plein cœur d'une violente tempête tropicale à quelques 150 kilomètres des côtes de San Andreas.

Le mauvais temps s'est ressenti jusqu'aux côtes de San Andreas.

Malgré le fait que ces méga-navires soient équipés des plus récentes technologies pour faire face à ce genre de situation, une panne dans l'un de ses stabilisateurs a fait craindre le pire alors que des vagues scélérates de plus de 30 mètres fouettaient l'embarcation avec vigueur.

Le poste Endeavour des gardes côtes, situé aux abords de l'aéroport international de Los Santos.

C'est vers 3:17am que les gardes côtes du poste Endeavour de Los Santos ont reçu l'appel de détresse lancé par le Makino. Immédiatement alertés, une équipe spéciale d'intervention aérienne a prit son envol à bord d'un Dauphin. De plus, le USS Macdonald, un destroyer de la marine américaine qui se trouvait à une trentaine de kilomètre du cargo japonais, a également été informé de la situation et se tenait prêt à intervenir au besoin.

Le Makino à son arrivé au port de San Fierro.

Finalement, ce n'est que vers 6:37am que le gigantesque bateau japonais est arrivé au port de San Fierro sous l'œil attentif des curieux qui s'étaient amassés le long de la côte pour admirer le deuxième plus gros navire marchand au monde.

Le gigantesque cargo a attiré bien des curieux.

Bien qu'aucune évacuation n'ait été nécessaire, nous pouvons quand même affirmer que le cargo l'a échappé belle puisque par moment l'énorme embarcation tanguait de plusieurs degrés faisant craindre le pire. Seule ombre au tableau, plus d’une centaine de container n'ont pas tenus en place et ont basculés par-dessus bord pour s’abîmer en mer. Pour le moment, pour des raisons de sécurité, l'entreprise japonaise n'a pas révélé le contenu de la marchandise perdue mais plusieurs spéculations font état que bon nombre de ces containers renfermaient des véhicules exotiques dont des Ferrari Enzo, des Bentley et plusieurs autres modèles pour une valeur totale de plus de 10 millions de dollars, sans compter de nombreux autres biens apparaissant sur le manifeste du cargo. Il n'en faudra sûrement pas plus pour que soit lancé une véritable chasse aux trésors.

Une cargaison très convoitée. Photos gracieusement fournies par Wang Auto.

À ce sujet les autorités tiennent à rappeler à la population qu'il faut une main d'œuvre qualifié et des équipement très spécialisés pour récupérer ce genre de marchandise en fond marin, et que quiconque n'ayant pas l'expertise pour le faire met sa vie en danger. De plus, si la marchandise n'a pas été endommagée et est récupérable, se l'approprier sans droits devient alors un vol. C'est dans ce même ordre d'idée que M. Bang Chin, président de la Mandarin Holdings Corporation à qui appartient le navire, avise les citoyens que les pilleurs seront vigoureusement poursuivis en justice.

Le Makino, un navire aussi impressionnant qu'imposant.

D'ici quelques jours, une fois les réparations terminées, l'impressionnant cargo pourra reprendre sa route pour Vancouver afin de livrer les milliers d'autres containers qu'il lui reste en cargaison.