/ Los Santos

Maire de tous les vices

Le maire de Los Santos, Henry G. Carter, est à nouveau au cœur d'une autre sordide histoire alors qu'il a été vu en compagnie d'une femme aux mœurs légère très connue. Une nouvelle controverse qui s'ajoute aux nombreuses autres déjà à son palmarès.

À en juger par le nombre de controverse qui jalonnent son parcours, nous pouvons d'ores et déjà affirmer que le 54ème maire de Los Santos aura été celui ayant fait parler le plus souvent de lui. Cette fois-ci nous apprenons que M. le maire aurait été vu tard hier soir en compagnie de nulle autre que Barbara! Oui la vraie de vraie! Voici une photo plutôt révélatrice, qui nous a été gracieusement offerte par une source anonyme, où nous pouvons la voir en tenue très légère, assise dans la limousine du maire Carter.

Ci-dessus, sur la première photo (de gauche à droite) nous voyons la limousine du maire stationnée à l'arrière de l'hôtel de ville, tout prêt d'une porte de service. Sur la seconde photo, grâce à une lentille spéciale permettant de percer les vitres teintées, nous apercevons Barbara assise sur la banquette arrière de la limousine, complètement nue.

Pour les rares d'entre-vous qui ne connaissez pas encore cette dame, elle est notre version de Paris Hilton. Il s'agit d'une femme d'affaire très influente et prospère œuvrant principalement dans le domaine du "after hours". On dit d'elle que grâce à ses talents de grande séductrice, pour ne pas dire embobineuse, elle contrôlerait déjà plus de la moitié de la magistrature municipale, incluant de nombreuses têtes dirigeantes de grandes sociétés et des membres bien placés de la préfecture de police. Plusieurs rumeurs circulent même à l'effet qu'elle serait intéressée à faire le bond dans la vie politique, ce qui expliquerait pourquoi elle se trouvait tard le soir à l’Hôtel de ville. Est-ce que le maire Carter serait son mentor?

Ce mois-ci, Barbara fait la couverture des populaires magasines Prime, PowerWoman et Babe Illustrated.

Confronté devant les faits, le maire réfute toute accusation allant même jusqu'à dire que depuis le début de son mandat il est victime d'un complot visant à miner sa crédibilité aux yeux de son électorat. Toutefois en lui présentant la photo prise de lui en compagnie de cette dame le discours a soudainement pris un cap différent. Il est devenu très arrogant et à même ordonné à ses gardes du corps de m’escorter hors de l’édifice. Depuis, le Liberty Tree a tenté plusieurs fois de le joindre par téléphone mais il ne retourna aucun de nos appels.

Winston Bonaventura Hotel.

Rencontré dans le hall du somptueux Winston Bonaventura Hotel (qui sont les anciens bureaux du LT, soit-dit en passant), Barbara (Isabella Ciccone de son vrai nom) a également refusé de nous livrer sa version des faits se contentant seulement de nous dire que le maire Carter est une personne sympathique et un homme très généreux de son temps.

Barbara circule toujours en cortège à bord d'un 4x4 blindé.

Rappelons qu'Isabella Ciccone est également membre du conseil d'administration de la Smithers Incorporated, l'un des principaux donateurs ayant généreusement contribué à la dernière campagne du maire Carter. À ce sujet, un rapport d'enquête est d'ailleurs très attendu par le directeur général des élections suite à une plainte de malversation déposée par l'adversaire du maire.

Depuis ce fameux soir, le City Hall est surveillé de près par le LSPD.

Avec tout ce qu'il se passe dans notre ville, nous sommes en droit de nous demander qui prend les décisions à l'Hôtel de ville, le maire Carter ou le crime organisé? Une question qui risque de demeurer d’actualité pour encore très longtemps. Est-ce que des nouvelles élections serait la solution, ce sera aux citoyens de décider.