/ Los Santos

Affaire Rebel Radio: des coupables

Alors que nous vous rapportions le message inquiétant diffusé sur Rebel Radio il y a de cela deux semaines, celle-ci fait de nouveau parler d'elle. En effet rappelez vous, le FIB, à la suite de ce message, a annoncé mener une enquête, enquête qui a aujourd'hui portée ses fruits puisqu'un tout nouveau coupable a été révélé.

Le siège du FIB.

Le directeur du FIB a déclaré ce matin lors d'une conférence de presse :

Alors que tous les regards étaient tournés vers l'Epsilon Program, la secte aujourd'hui impliquée dans 127 affaires ne verra pas celle-ci s'ajouter à son compteur. En effet, il s'avère que les auteurs de ce méfait sont les nudistes du camp des altruistes. Nous avons procédé à l'arrestation de 12 individus sans pudeur ce matin.

Ces 12 nudistes sont donc à l'origine de cette histoire, pour en venir à cette conclusion le FIB a constaté la présence d'une antenne à quelques pas du camp. Certes, pas assez puissante pour détourner le signal de la radio country, mais suffisamment puissante pour contrôler les machines de l'antenne relais de Vinewood Hills dont je vous parlais dans le précédent article.

Le camp des altruistes.

Les suspects se sont introduits sur le site de l'antenne de Vinewood Hills et ont installé dans les bornes de contrôle de l'antenne un boitier électronique permettant le contrôle à distance des émissions de celle-ci.

Nous indique le directeur du FIB. C'est ainsi que les altruistes ont pu détourner le signal de la radio en détournant l'antenne de Vinewood Hills.

Les bornes de contrôle.

Mais les agents de sécurité du site de l'antenne n'ont constaté aucune intrusion le jour des faits et là est le problème. Comment les pirates se sont-ils infiltrés sans être repérés ?

Entrée du site de l'antenne.

Je veux bien que les suspects se soient introduits ici, mais il est impossible qu'ils aient pu en sortir. Ça fait 20 ans que je suis ici, simplement parce que je n'ai toujours pas trouvé cette foutue sortie !

Nous confie l'agent de sécurité, dos à la sortie.

L'agent de sécurité.

Bien que des interrogatoires aient eut lieu, les motivations des altruistes n'ont pas été révélées, aucun des individus interpellés n'a parlé. Ils devraient être incarcérés dans le pénitencier de Bolingbroke dans la soirée.

Cela nous laisse donc deux questions sans réponses :

Comment se sont-ils introduits sur le site de l'antenne ?

Quels sont leurs objectifs ?

Nous vous tiendrons au courant de l'avancement de l'histoire dans les jours qui viennent.