/ Los Santos

Les masques en latex sont-ils cancérigènes ?

Une étude récente et des cas avérés ont fortement remis en cause l'origine des masques en latex vendus sur Vespucci Beach. Ceux-ci seraient-ils dangereux pour la santé de l'homme ?

C'est une étude des plus surprenantes, publiée il y a seulement quelques jours, qui sème le trouble autour des masques en latex, très courants à Los Santos, notamment grâce au très célèbre magasin "Vespucci Movie Masks" situé tout près de Del Perro Pier. Celui-ci est désormais le principal élément visé par l'étude qui déclare donc que ces fameux masques en latex seraient cancérigènes, et donc très dangereux pour l'homme.

Le magasin "Vespucci Movie Masks".

Cette étude très sérieuse réalisée par un petit laboratoire de l'est de la ville s'est fondée sur des cas avérés, ce qui a de quoi surprendre : mais la vérité est bien là. Plusieurs personnes ont été diagnostiquées comme atteintes de cancers, après avoir porté les fameux masques. Le phénomène est tel que dès qu'un patient est diagnostiqué comme étant malade, on lui demande s'il a porté un masque en latex. Et la réponse est surprenante : près de 75% des cas ont effectivement porté un masque en latex !

Les fameux masques incriminés.

Nous nous sommes rendus sur place, où le gérant du magasin, Kevin McCarthy, s'est montré très surpris par l'annonce de cette révélation.

Kevin McCarthy, gérant de "Vespucci Movie Masks" : Quoi ?? Ces masques donnent le cancer ??? Mais j'étais pas au courant du tout ! Je les mets tout le temps, pour montrer aux clients, pour les essayer, ou pour faire peur aux enfants ! Merde, je vais mourir !

Kevin McCarthy.

Nous avons décidé de mener l'enquête par nous-mêmes, pour découvrir l'origine de ces masques. Tout commence dans une petite usine de Grapeseed, où les masques sont fabriqués : rien à signaler de ce côté-là, l'hygiène est remarquable, et les masques testés se sont avérés négatifs. Le problème viendrait donc du transfert...

Nous avons alors suivi le train reliant Grapeseed à Los Santos. Et le passage près de la centrale Palmer-Taylor a retenu notre attention : effectivement, le train s'arrête au niveau de la centrale, une quinzaine de minutes. Et comme par hasard, les masques testés après le passage par la centrale s'avèrent cancérigènes !

Ce seraient donc les rejets toxiques de la centrale Palmer-Taylor qui contamineraient les masques en latex...

La centrale Palmer-Taylor.

Nous avons recueilli les témoignages de deux autres personnes atteintes par un cancer après avoir porté un masque de Vespucci :

Thomas Kenstone : Oui, je suis atteint d'un cancer du cerveau depuis que j'ai porté un de ces masques... Et je ne l'ai porté qu'à une occasion, pour une soirée déguisée.

Martin Hermann : J'ai porté un de ces masques pour... Un... Travail, on va dire. Et depuis, je me traîne un cancer ! Il va falloir que je fasse encore plein de... Travaux pour payer les frais médicaux !

Mr Kenstone et Mr Hermann.

Cette étude aura donc révélé au grand jour les dangers dus au fait de rejeter les déchets toxiques dans l'air... Ils contaminent des éléments sans aucun lien, et provoquent des cancers, par exemple... Espérons que des mesures seront prises pour que de tels événements restent très rares !