/ Los Santos

Les employés de Burger Shot interdits de consommer la nourriture qu'ils servent !

Nouveau scandale sanitaire en vue dans le monde de la restauration rapide : un ancien employé de Burger Shot a révélé que les employés n'avaient pas le droit, pour raisons de santé, de consommer la nourriture qu'ils servent.

Alors que la chaîne rivale Up-N-Atom voit son succès augmenter et fête son soixante-sixième anniversaire, pour Burger Shot, c'est une période à oublier. La chaîne, qui a perdu la suprématie du grand ouest américain face à Up-N-Atom, ne cesse d'enchaîner les polémiques. Récemment, un cafard avait été retrouvé dans une portion de frites à San Fierro, déclenchant un nouveau scandale. Aujourd'hui, c'est un autre scandale qui éclate, et qui risque d'être bien plus retentissant...

Le Burger Shot de Vespucci.

En effet, nous avons été contactés par un informateur anonyme, qui a souhaité parler de son expérience chez Burger Shot. Celui-ci, renvoyé il y a quelques semaines, travaille désormais pour une autre chaîne de restauration rapide. Et ses révélations sont assez étonnantes...

Tout d'abord, j'ai commencé au petit restaurant de Del Perro Beach. Là-bas, les conditions d'hygiène étaient déplorables. Les frites tombaient par terre, le bâtiment était tout abîmé, ça fuyait quand il pleuvait... Plusieurs fois des hamburgers tombaient, et les supérieurs disaient "Oh, c'est pas grave, les clients ne verront rien"...

Le Burger Shot de Del Perro Pier.

Ces révélations font déjà froid dans le dos. Qui n'a jamais mangé au Burger Shot de Del Perro ? Le Burger Shot le plus fréquenté de la ville, celui chez qui des centaines de personnes se sont déjà arrêtées. Des hamburgers et des frites tombés par terre, des ingrédients manipulés avec des mains sales... Et ça ne s'arrête pas là.

Quand je suis allé chez Burger Shot à Vespucci, je pensais que les conditions s'amélioreraient. Mais je me trompais. Là-bas, c'est encore pire. Et une règle m'a stupéfié : Les employés n'ont pas le droit de manger de la nourriture Burger Shot, pour raisons de santé. C'est scandaleux !

L'ancien employé de Burger Shot, photographié masqué.

Nous nous sommes rendus sur place et nous avons rencontré des employés du restaurant, qui ont démenti les propos de l'ancien employé.

Mike : Heuu... Oui... On n'a pas le droit de... Ne pas manger chez Burger Shot... Heuu.. Non, on a le droit de ne pas manger... Je sais pas moi !

Joyce : C'est vrai, il est recommandé de ne pas manger la nourriture que l'on sert. Pourquoi ? On ne sait pas, raisons de santé apparemment...

Alors que la polémique ne cesse d'enfler et que l'image de Burger Shot est déjà sérieusement écornée, ces révélations ne vont vraiment pas dans le sens de Burger Shot, qui ne cesse de perdre des clients, et qui est contraint de fermer de plus en plus de restaurants. L'un des hauts dirigeants de la chaîne de fast-food, Jerry Thompson, a fermement condamné les propos de la source anonyme :

Ces propos diffamatoires sont tout simplement scandaleux ! Croyez moi, Burger Shot va réagir, et cette ordure sera traînée en justice. On retrouvera son nom, on saura de qui il s'agit !

Ainsi donc, la chaîne Burger Shot est au plus mal au niveau de son image, et il faudra de longs mois avant que celle-ci reprenne un peu de couleurs. Et peut-être que dans quelques années, Burger Shot redeviendra le numéro 1 national de la restauration rapide, lui qui on le rappelle, est toujours numéro 1 mondial, mais devancé depuis peu par Up-N-Atom aux États-Unis.