/ Liberty-City

Une opération qui a du cœur

Hier à Liberty City, un premier cœur artificiel a été implanté dans un patient, le sauvant ainsi d'une mort certaine...

15 mars 2014. Adam Feeney, 32 ans, rentre de Vice City en voiture, après un voyage d'affaires. Alors qu'il arrive à Algonquin, il est violemment percuté par un bus, qui le laisse dans le coma. Les dégâts sont considérables : Poumons perforé, un rein à retirer, de nombreuses fractures, et surtout, un cœur, déjà fragile, à remplacer.

L'hôpital de Westdyke, à Alderney.

Feeney est d'admis d'urgence à l'hôpital le plus proche. Pour sa famille c'est le début d'une longue attente. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts. L'attente pour obtenir un cœur est interminable. Mais on ne peut attendre. Les médecins proposent alors une solution jusqu'ici inédite : l'implantation d'un cœur artificiel.

Nathan Hopkins, médecin : Au début, on a pensé au pacemaker. Mais son cœur était beaucoup trop fragile. On s'est alors souvenus qu'on avait un cœur artificiel dans le frigo. On a tenté le coup, et ça a marché, donc c'est tant mieux pour tout le monde.

Le hall d'entrée de l'hôpital de Westdyke.

Après de longues discussions, on décide de prévoir l'opération pour le mardi 1er avril, à 16 heures. Celle-ci durera trois heures, et se passera sans aucune encombre ni complication. Adam Feeney se réveillera plus tard, vers 23 heures, en toute tranquillité. Nous avons pu le rencontrer tôt ce matin.

Adam Feeney : Je suis vraiment fier d'avoir obtenu le premier cœur artificiel du pays. Surtout que cela me sauve la vie. Je ne remercierai jamais assez le personnel de l'hôpital de Westdyke.

Photo d'archives d'Adam Feeney.

Adam Feeney sera autorisé à quitter l'hôpital d'ici quelques jours. Il devrait ensuite observer une longue période de repos, chez lui, dans le quartier de Dukes, avant de peut-être reprendre le travail.