/ Liberty-City

Après la Crimée, Poutine va-t-il annexer Hove Beach ?

Alors que la situation ukrainienne semble progressivement trouver une issue en l'accaparement progressif de son territoire par la Russie, c'est une région bien plus proche de chez nous qui intéresse désormais Vladimir Poutine.

En effet, soucieux du bien être de tous les russes et descendants de russes du monde, Vladimir Poutine s'est attribué comme mission de réunir sous son controle toutes les régions du monde qui hébergent un nombre important de ses concitoyens. C'est ainsi que son attention s'est portée sur un territoire de notre pays : le quartier de Hove Beach, à Liberty City.

En effet, n'importe quelle personne acceptant de prendre le risque de s'aventurer au delà de l'Humboldt River par la traversée du Broker Bridge réalisera rapidement que le secteur est habité principalement par des individus à l'air patibulaires originaires d'Europe de l'est et de Russie.

Il suffit de marcher quelques minutes dans la rue pour se rendre compte que les enseignes de magasins écrites en cyrilliques sont bien plus fréquentes que les panneaux en anglais bien compréhensibles auxquels nous sommes habitués.

Le président soviétique russe, Vladimir Poutine, a bien compris cet état de fait et a donc profité de l'occasion pour annoncer la tenue prochaine à Hove Beach d'un référendum afin de savoir si les habitants sont favorables à un rattachement à la Russie. Le référendum, pour des raisons de sécurité, se déroulera sous contrôle de l'armée russe qui a déja stationné ses navires au large de Liberty City.

Les navires russes stationnés au large de Liberty City attirent les curieux.

Ce déploiement de force au portes même de notre pays inquiète au plus haut point nos autorités locales qui dénoncent une agression inacceptable mais Vladimir Poutine se veut rassurant en garantissant que ses troupes ne sont présentes que pour garantir que l'élection se déroule dans un climat serein et sans que des pressions ne soient exercées sur les électeurs.

Les sois disant journalistes de Weazel News ont eu la possibilité d'interviewer Monsieur Poutine lors de leur dernière Late Edition, les informations recueillies à ce sujet sont édifiantes et ne présagent rien de bon pour l'avenir de Hove Beach en tant que quartier de Liberty-City.