/ Los Santos

Coup d'oeil sur un rassemblement tuning illégal

La semaine dernière, plusieurs fous du volant se sont réunis dans la zone industrielle près de l'aéroport international de LS pour se montrer leurs bolides, équipés des toutes dernières améliorations venues le plus souvent directement du Japon. Entre drift, run, et la bière qui coulait à flot, la soirée a été bien animée...

Le sujet des courses de rue illégales à LS a été abordé maintes et maintes fois par plusieurs journalistes, mais cette fois-ci, il convient de le voir sous un angle assez différent. En effet, jamais un journaliste n’avait encore infiltré l’un de ces fameux rassemblements dédiés au tuning automobile.

Celui-ci a donc eut lieu la semaine dernière. Les participants s’y sont rendus par bouche à oreilles : jamais par voie électronique ni téléphonique pour éviter que ça laisse des traces. Il n’y avait pas de classe de véhicule déterminée, il fallait seulement venir dans une voiture tunée, de préférence assez sportive. Le rassemblement a donc commencé sur le parking du Los Santos customs de Burton. Les participants se sont rendus ensemble, en essayant de rouler en groupe ce qui n’est jamais gagné dans ce genre de chose, sur un parking plus grand de la zone industrielle de l’aéroport de LS. C’est là-bas que les choses sérieuses ont enfin pu commencées : des run de deux contre deux ont été organisés, sur une route en ligne droite. Alors bien sûr, cela paraît un petit peu absurde d’opposer une Grotti carbonizarre à une Vapid Blade, mais cela a été fait ce soir-là.

La soirée s’est poursuivie avec des drifts sur ce même parking. Le souci étant qu’après quelques bières, certains ont commencé à se battre, d’autres ont essayé d’abuser des quelques femmes présentes… Enfin bref, ça a commencé à partir en sucette comme on dit familièrement.

Des participants à l'allure plutôt excentrique.

Des voisins ont certainement dû avoir peur en entendant les cris et les bruits de moteur, et ont appelé la police. Et alors là, dès que les sirènes ont commencé à retentir, on se serait crus dans une scène de film : certains se sont fait poursuivre dans toute la ville, d’autres sont rentrés discrètement chez eux, et les plus mordus ont tout de même essayé de se regrouper une nouvelle fois sur le port de la ville. La fête s’est alors terminée là-bas jusqu’au petit matin.

Les derniers survivants sur le port.

Avec tous ces débordements et l’incompétence de la police pour rattraper les fuyards, le maire a pris un arrêté municipal visant à interdire toutes modifications automobiles. Alors que la justice a été saisie de l’affaire pour statuer sur l’illégalité ou non de cet arrêté, les manifestants se font de plus en plus nombreux en ville, et cela paraît normal : le tuning n’apporte pas que des mauvaises choses, c’est indéniable. Il suffirait peut-être de simplement mieux l’encadrer… C’est le même souci que la vente d’arme : il faut éviter de le laisser en vente libre.