/ Liberty-City

Liberty Tree: La fin de la belle epoque

Depuis l'ouverture du Vice Voice (http://www.vice-voice.com le journal vicien) le Liberty-Tree à perdu de sa popularité et, il risque de ne pas tarder à retourner à l'état de poussière.

Apres mon départ du Vice Voice j'ai décidé, dans un élan de nostalgie, de revenir dans les bureaux de mes débuts en tant que journaliste: Les bureaux du Liberty-Tree à Liberty-City.

Mais ma surprise a été grande quand je me suis aperçu que peu d'articles avaient été rédigés depuis l'ouverture du Vice Voice et que les locaux du journal ont été laissés dans un état déplorable.

Presque tous les box sont vides, le jacuzzi à été emmené à Vice city et seul le sauna reste pour le divertissement des journalistes de passage. Un vide se ressent dans les locaux. Les types d'UPS sont venus pour emmener a Vice City les presses Stolex MA suisses, de beaux engins de 1962 que Pavlov va regretter.

Ce dernier m'a d'ailleurs raconté que ce matin Miguel (un des types qui entretiens nos WC) lui à dit :

Hermano, eso es una gran parte de nuestra historia que se va, me entiendes hermano ?*

Comme l'a fait remarqué Pav' cette phrase résume tout à fait ce que le Liberty-tree à été pour nous les journalistes, vous les lecteurs et tous les habitants de Liberty City.

Mais désormais, le Liberty Tree c'est bien fini et, après avoir connu une époque glorieuse nos bureaux sont empoussiérés, nos journaux ne servent plus qu'a tapisser le fond des caniveaux et des litières à chats et les journalistes sont partis, avec tout leurs materiel eu soleil de Vice City.

Mais le Liberty-Tree, ce n'est pas seulement des vieux bureaux déserts et de vieux papiers sur lesquelles de vieux articles apparaissent, c'est aussi toute une équipe de journalistes qui écrivent de bons articles dans un esprit agréable et tout ceci sous la surveillance d'un rédacteur en chef qui fournit un travail acharné (pas sûr ;) ) pour permettre au site de s'améliorer sans cesse.

Apres la mort du journal il ne restera que la chose la plus importante qui y existait : la volonté de fournir au peuple l'information sans la déformer ni l'enjoliver et ceci continuera à exister tant que le Vice Voice et ses éventuels successeurs seront publiés.

C'est sur ce dernier article que je quitte définitivement le Liberty Tree qui à été, pour moi une très bonne aventure.

*Mon frère, c'est une grande partie de notre histoire qui part, tu me comprends mon frere ?

Dr Emixam

Dr Emixam

Patron du journal depuis 2005. Faites pas les cons ou vous êtes virés.

Read More