/ San Fierro

Naufrage du Eriko

Un paquebot transportant des marchandises de Pékin a fait naufrage dans la baie de San Fierro.

Cette nuit, le paquebot chinois Eriko a fait naufrage dans la baie de San Fierro. Les cinquante tonnes de marchandises transportées sur le navire ont coulé avec. L'équipage a heureusement pu nager jusqu'à la terre ferme de Tierra Robada. Mais curieusement, les marins ainsi que le capitaine du paquebot ont pris la fuite. Après un début d'enquête, la police affirme que des passagers clandestins chinois au nombre de cent vingt-cinq étaient cachés dans les cales du bateau. Tous ont péri noyés, l'équipage ne leur ayant pas ouvert les portes menant au pont supérieur. Après une fouille minutieuse des containers embarqués sur le navire, la police a déclaré que la moitié contenait toutes sortes de drogues alors que d'autres transportaient des produits de contrefaçon ou des armes. Le commissaire Henry Leonetti du Poste Central de San Fierro a fait une déclaration à la presse ce matin.

Le paquebot Eriko

Mr Henry Leonetti, chef de la police de San Fierro : Cela fait plusieurs mois que nous traquions un réseau asiatique de prostitution, de drogue, de vente d'armes et de produits contrefaits. Aujourd'hui, nous sommes en mesure d'affirmer avec certitude que les Triades de Chinatown étaient responsables de ce trafic. Des passeurs offraient le voyage en Amérique à des jeunes filles nées en Chine et voulant quitter le pays. Arrivées à San Fierro, ces filles étaient converties en prostitués. La descente que nous avons effectuée à Chinatown dans les locaux des Triades nous a permis de découvrir des entrepôts de drogue, d'armes et de contrefaçons. Nous avons également arrêté environ trois cent prostitués qui seront renvoyées dans leur pays natal, en accord avec le gouvernement chinois. Le responsable de ce réseau, Mr Hideo Nakata, chef des Triades de la ville, a été mis en examen pour proxénétisme, vente de produits illicites, vente d'armes sans permis et vente de produits contrefaits nuisant aux marques copiées. Nous recherchons actuellement l'équipage du navire qui est responsable de la mort de cent vingt-cinq jeunes filles de nationalité chinoise. Le capitaine de l'Eriko sera inculpé pour homicides multiples. Merci.

Mr Leonetti ne s'étant pas exprimé sur les causes du naufrage, nous avons rencontré les experts dépêchés sur les lieux qui ont assuré que le problème était dû à une collision de la coque du navire avec un rocher sous-marin sous le niveau de flottaison.

Il est recommandé à toute personne apercevant une dizaine d'individus de type asiatique dans les environs de Tierra Robada de le signaler aux autorités compétentes au 911.

Apparemment, le Rêve Américain n'existe pas pour tout le monde...