/ Liberty-City

Attentats à Liberty City

De terribles attentats ont ébranlé Staunton Island dans la journée d'hier.

Hier, à 12h16, les habitants de Staunton Island entendaient une salve d'explosions. Sur les dires d'agents de police, il aurait s'agit d'avions de chasse passant le mur du son. Curieusement, aucun engin volant n'avait été aperçu dans le ciel de Liberty City. Environ deux minutes plus tard, des dizaines de véhicules de police, de camions de pompiers et d'ambulances déboulèrent dans les rues de Staunton Island, gyrophares allumés et sirènes hurlantes, en direction du nord. La nouvelle se répandit rapidement : une série d'explosions venait de secouer le quartier de Fort Staunton qui s'était écroulé sous les déflagrations. Une épaisse fumée noire s'éleva alors lentement dans le ciel de Liberty City.

A Fort Staunton, la police avait déjà bouclé le quartier tandis que les secours s'affairaient pour extraire des décombres d'hypothétiques survivants. A 13h, toutes les unités de police et de secours de Staunton Island s'étaient rendues sur les lieux des explosions pour prêter main forte aux unités déjà sur place. Or, deux voitures de police et une ambulance fuirent alors de Fort Staunton et se dirigèrent vers la Mairie. D'après les rumeurs, le Maire O'Donovan avait fait lui aussi l'objet d'un attentat. Sa limousine était piégée mais par chance, il a pu en réchapper avec quelques brûlures au torse et aux bras. Par contre, son chauffeur n'a pas survécu. Des véhicules de police patrouillent autour de la Mairie en prévision d'un autre attentat tandis que des agents pédestres gardent l'entrée de l'édifice.

La limousine du Maire a explosé à trois mètres de lui, alors qu'il s'apprêtait à y monter, c'est pourquoi la police patrouille dans les environs.

Nous avons pu interroger Ted Lawson, témoin de l'explosion du véhicule.

Liberty Tree : Pouvez-vous nous décrire ce qu'il s'est exactement passé ?

Ted Lawson : Je marchais tranquillement dans la rue, sur le trottoir adjacent à la Mairie et j'ai vu la superbe limousine. Je n'ai pas arrêté de la regarder. Puis j'ai vu le Maire O'Donovan qui arrivait et c'est là que la voiture a explosée. Je me suis prit une portière dans la figure d'ailleurs. Quand je me suis réveillé, les secours avaient déjà emmené le Maire.

Nous sommes ensuite retournés à Fort Staunton où les secours emmenaient quelques survivants à l'hôpital qui était situé à quelques dizaines de mètres, heureusement. Une cellule de crise a été installée au poste de police de Staunton Island. Le FBI s'est emparé de l'affaire et enquête dès à présent sur les causes des explosions. La thèse la plus probable reste les attentats. Thèse qui a été confirmée après qu'un soldat du feu ait découvert un engin explosif de fabrication artisanale n'ayant pas explosé dans une ruelle, encore en état, de Fort Staunton. La bombe a été désamorcée par l'équipe de déminage de Portland, arrivée en urgence par hélicoptère.

La cellule de crise du poste de police de Staunton Island

Par ailleurs, l'Université de Liberty City située à deux pas des attentats a été reconvertie en centre d'accueil pour les survivants qui arrivent de plus en plus au fur et à mesure de l'avancée des secours. Nous avons interrogé Samuel Koné, propriétaire d'une pizzeria en face de Fort Staunton.

Liberty Tree : Pouvez-vous nous décrire ce qui s'est exactement passé ?

Samuel Koné : J'étais dans ma cuisine en train de préparer une trois fromages -emmental, chèvre et roquefort, un délice- lorsqu'une secousse a fait trembler le sol en même temps qu'un énorme bruit d'explosion se faisait entendre. Les vitres de mes voisins ont cédées sous le choc, mais mon double vitrage a tenu bon, hé hé. Mes clients et moi-même sommes allés voir ce qui se passait et une épaisse fumée noire se dégageait de Fort Staunton, de l'autre côté de la rue. Puis des voitures de police sont arrivées et ont bouclé les lieux. Voilà.

Par la suite, nous sommes allés questionner le lieutenant Cruz de la brigade des pompiers de Staunton Island.

Liberty Tree : Quelle est la situation actuelle pour les équipes de secours ?

Lieutenant Cruz : On galère grave ! On a beaucoup d'mal à secourir tous les rescapés. Mais on a su s'organiser ! Mes gars trouvent les survivants et les ambulanciers les transportent à l'hôpital ou à l'Université.

LT : Y a-t-il eu des incendies que vous avez dus maîtriser ?

L. Cruz : Les explosions ont provoqué pas mal de feux, mais on a réussi à les contrôler, même si il y en a encore. Excusez-moi, je dois y retourner.

L'épaisse fumée noire derrière le Lieutenant Cruz prouve que des foyers d'incendies subsistent encore, même si de grandes parties de cette fumée sont des poussières diverses soufflées par les explosions. Nous avons pu interroger Daniel Hartman, ambulancier.

Liberty Tree : Rencontrez-vous des difficultés particulières sur le terrain ?

Daniel Hartman : La fumée noire et les poussières soulevées par les explosions nous empêchent de respirer normalement et nous devons porter des masques. Une autre difficulté est le fait que les victimes sont enfouies sous des tonnes de décombres et que les survivants sont très difficiles à sauver, même si on en ressort pas mal des ruines. Nos chiens font aussi un beau boulot.

Aujourd'hui, au lendemain de la catastrophe, les secours luttent encore dans les décombres pour secourir d'éventuels survivants. L'épaisse fumée noire a tout de même disparue pendant la nuit, ce qui facilite désormais les recherches. L'hôpital de Staunton Island a déclaré que les jours du Maire O'Donovan n'étaient pas en danger et qu'il devrait sortir d'ici peu. En attendant, une patrouille surveille la chambre du Maire, située au dernier étage pour éviter des intrusions côté fenêtre. Le FBI progresse à grands pas dans son enquête et l'Armée appelée en renfort à la cellule de crise installée au poste de police de Staunton a pu se retirer dans la nuit. Malgré tout, les autorités ne consentent pas à donner plus d'informations sur les détails de l'enquête.

Les secours de la ville dépêchés sur les lieux ont fourni des images à la presse sur l'état de Fort Staunton actuellement. On compte la destruction du célèbre Musée de Fort Staunton, et avec lui ont été détruites des oeuvres d'art inestimables datant de la Renaissance. L'Opéra Marnier a lui aussi cédé sous les explosions mais sa reconstruction sera entreprise dès le mois prochain. Le grand restaurant Casa Nostra a également été détruit par un engin explosif. La station de métro de Fort Staunton s'est effondrée et est désormais hors-service jusqu'à l'ouverture des travaux de rénovation du quartier. Après inspection du quartier par les services de déminage, il s'est avéré qu'aucune autre bombe n'avait été placée. Mais la sécurité a été renforcée dans Liberty City et des patrouilles de police quadrillent en permanence la ville. Pour finir, ces chiffres fournis par la municipalité.

BILAN PROVISOIRE: ATTENTAT FORT STAUNTON :

  • Nombre de rescapés indemnes : 4_

  • Nombre de blessés légers : 12_

  • Nombre de blessés graves : 26_

  • Nombre de personnes tuées : 158_

  • Nombre de personnes disparues : 342_

Coût des futures rénovations (estimation selon Panlantic) : 6 458 925 $