/ San Fierro

Faits comme des rats

Aujourd'hui, le hamburger est une véritable institution à San Fierro : c'est un véritable symbole de la gastronomie américaine. Malheureusement, les industries alimentaires profitent parfois de la confiance aveugle de leurs clients. Et quand une chaîne de fast-food réputée comme Burger Shot se met à vendre des hamburgers avec de la viande de rat, toute la ville crie au scandale. Revenons sur cette triste affaire, qui n'est pas sans rappeler celle des hamburgers à la viande avariée à Los Santos...

Tout avait commencé par des lettres de plaintes adressées à la B.S.C. ("Burger Shot Company") par de simples clients. Ces plaintes mentionnaient "un goût étrange" à la viande, ainsi qu'une "odeur suspecte" émanant de celle-ci... Néanmoins la B.S.C. ne tint pas compte de ces plaintes, étant donné que leurs auteurs n'étaient que de simples citoyens. De plus, seule la ville de San Fierro était concernée, ce qui fut trop peu pour les dirigeants de la B.S.C. L'affaire prit de l'ampleur quand Mr. Hairford,  directeur des magasins "Hippy Shopper" et homme très populaire à San Fierro, passa dans un des restaurants Burger Shot de la ville. Il trouva la nourriture si exécrable qu'il qualifia son hamburger de "rat-burger"... Et il avait on ne peut plus raison. Des experts alimentaires conclurent après avoir goûté et examiné les hamburgers, que la viande prétendument  "saine et de qualité"  vantée par les publicités Burger Shot, était en réalité de la viande de rat. La B.S.C. fut traînée en justice et dût payer 20 millions de $ à Mr Hairford comme dédommagement (à ce prix-là, je veux bien manger du rat !) ainsi que 10 autres millions de $ d'amende à la ville de San Fierro. Après cela, une grande campagne de publicité et de fidélisation avait permis aux fast-food Burger Shot de retrouver leur clientèle. La B.S.C. se félicitait de ce retournement de situation et affirmait que la viande serait désormais "meilleure que jamais". Un argument qui sentait le réchauffé... C'est pourquoi le Liberty Tree a décidé de vérifier sur le terrain ce qu'il en est réellement : nous verrons  en détail la qualité de service et de nourriture des Burger Shot de San Fierro. Ceux-ci sont au nombre de trois :

Situé à un coin de rue très fréquenté, entre les quartiers de Financial et de Downtown, ce Burger Shot est bondé à l'heure du déjeuner, avec notamment de nombreux hommes d'affaires qui affluent des hautes tours de San Fierro.

Le Burger Shot à Downtown

La cuisine semble assez bien tenue

J'ai pu avoir accès à  l'intégralité  du  restaurant, pour cela je remercie Mrs. Noogy,  la gérante du magasin ! Globalement, on peut dire que ce restaurant est correct pour ce qui est du service et de l'hygiène. Les clients paraissent simples, mais plutôt ouverts à la discussion. D'ailleurs, j'ai obtenu une interview de Mr. Jeswood, un client du restaurant :

Liberty Tree : Bonjour monsieur, êtes-vous un habitué  de ce Burger Shot ?

Mr Jeswood :  Sûr, fiston, ça fait plus de dix ans que je mange là-dedans, alors je la connais leur bouffe !

LT : Etes-vous satisfait de la qualité de la nourriture et du service ?

Mr J. : Sérieusement, mon gars, si je la trouvais dégueulasse, leur cuisine, tu crois que je mangerais toujours ici ? Bon, c'est sûr, c'est pas un trois étoiles ici, mais c'est pas cher !

LT : Avez-vous toujours confiance en les dirigeants de la Burger Shot Company, surtout après cette histoire de viande de rat ?

Mr J. :  C'est vrai qu'à un moment, la viande était bizarre ici. J'ai même gerbé mon repas sur la serveuse une fois... Nan nan, j'rigole pas, là ! Mais maintenant, les hamburgers sont nickels, rien à dire. Et puis le président de la B.S.C. de l'époque a été viré, non ? Ça arrive à tout le monde de déconner une fois ou deux... Eh ben c'est ce qui s'est passé avec leurs hamburgers !

LT : Merci à vous, Mr. Jeswood !

Ce Burger Shot semble donc avoir surmonté la crise : une hygiène correcte, un service de qualité et des hamburgers à l'américaine... Si vous passez à Downtown, n'hésitez pas à manger ici, vous ne le regretterez pas !

Ce Burger Shot est idéalement placé : à l'écart de la foule et du bruit, il offre un cadre sympathique. Il possède un parking et est situé légèrement en hauteur, de plus le quartier est calme, et les habitants ont un niveau de vie assez élevé. Peu de risque donc, de se retrouver au milieu de SDF et autres gangstas dans ce Burger Shot décidément très correct ! En effet, ici l'accueil fut bon, et même chaleureux... Les vendeuses n'ont pas l'air stressé et ne cuisent pas leurs hamburgers "à la chaîne", comme dans une usine ! Les toilettes sont impeccables, la cuisine également, et après avoir goûté la nourriture, cela ne faisait aucun doute :  ce Burger Shot était pour l'instant  le  meilleur de tout  San Fierro  !

Le Burger Shot à Juniper Hollow

L'hygiène est parfaite dans ce restaurant

A présent, les doutes sur l'intégrité des Burger Shot de San Fierro étaient quasiment dissipés !  Je rentrai donc dans le fast-food avec une certaine décontraction... et je butai sur un sac poubelle posé juste derrière la porte. Loin de se soucier de moi, les vendeuses expédiaient un hamburger douteux à un SDF, avant de lui rappeler avec agressivité que le restaurant fermerait bientôt. Le pauvre clochard alla s'asseoir piteusement à une table et mangea son hamburger comme un mort de faim. Quant au reste du restaurant, c'était un véritable désastre : les déchets recouvraient le sol, des tables étaient cassées et une odeur de renfermé avait envahi la pièce.  On me refusa catégoriquement l'accès aux cuisines, et c'est tout juste si j'eus le droit d'aller aux toilettes. Là, même constat qu'avant : un véritable dépotoir... Je pus malgré tout prendre une photo de la cuisine grâce à une petite fenêtre aménagée dans le mur des toilettes... Il fallut ensuite persuader la vendeuse, un modèle de hargne et d'antipathie, de me vendre un hamburger juste avant la fermeture du Burger Shot. Dix minutes plus tard, un tas de graisse et de sauce dégoûlinante m'était jeté dans les mains comme à un chien. Je m'assis à une table et commençai à manger le "hamburger". La première bouchée fut aussi la dernière, tant c'était immonde. Je sortis immédiatement du restaurant sous le regard amusé de la vendeuse. Dès lors, je me posai la question que je redoutais : "Serait-ce de la viande de rat ?!"

L'hygiène laisse à désirer...

Une fois le restaurant fermé, je pus voir la vendeuse guetter autour du magasin comme si elle attendait quelque chose. Je restai là une heure avant de voir mon attente récompensée : un véhicule plutôt louche s'approcha du magasin et se gara  approximativement sur le parking. Je pus distinguer deux hommes sortant du véhicule, puis la vendeuse et les deux individus sortirent de la camionnette des paquets au moins aussi suspects que leurs porteurs. Une fois le véhicule vide, la vendeuse donna ce qui s'apparentait à de l'argent aux deux hommes. Que pouvaient-ils avoir vendu à cette femme ? C'est alors qu'une voiture de police passa devant le Burger Shot, sans doute pour une simple patrouille. Les deux suspects ne la remarquèrent pas et je saisis l'occasion avant que la camionnette disparaisse. Je pus rejoindre la voiture du SFPD, qui s'était arrêtée à un feu rouge : "Excusez-moi, je suis journaliste au Liberty Tree et j'ai vu  quelque chose qui pourrait vous intéresser... A condition que vous me laissiez monter bien sûr." Le policier répondit franchement :

O.K. mon gars : si c'est vraiment important, pas de problème, monte. Mais si c'est des conneries, je te promets que tu vas morfler, et pas qu'un peu.

Je lui assurais que c'était très sérieux, avant de lui indiquer qu'il fallait suivre la camionnette avec un hot-dog sur le toit. Au terme d'une filature de plus de vingt minutes, la camionnette entra dans un entrepôt non loin des quais de San Fierro. Le policier me remercia de cette importante information : "Je vais prévenir le comissariat, on va envoyer des agents pour arrêter ce trafic louche".

La camionnette suspecte et l'entrepôt où nous l'avons suivie.

A l'heure où j'écris ces lignes, j'apprends que la police est sur cette affaire, elle a d'ores et déjà appréhendé plusieurs suspects, et saisi quelques kilos de marchandise qui devait être livrée au Burger Shot à Garcia. Si cette marchandise s'avère être une viande au rabais, les dirigeants de la B.S.C. seront... faits comme des rats. En attendant, si vous êtes tenté de passer dans un Burger Shot à San Fierro, dirigez vous plutôt vers Downtown ou, mieux, Juniper Hollow !