/ Vice City

L'élection du Plus Pourri 2007

Sous le soleil chaud de Vice City, un grand événement qui a lieu tous les 7 ans se prépare : l'élection du pourri 2007. Si vous ne connaissiez pas parce que vous venez d'arriver à Vice, sachez dans ce cas que les électeurs (seuls les fonctionnaires corrompus et les ennemis d'Etat, inscrits sur la liste noire, ont le droit de participer) vont sélectionner parmi 12 candidats, les deux personnes (qui peuvent être des politiciens, des profs d'économie ou bien des petits truands) les plus pourries et ainsi, lors d'un second tour, il sera sélectionné l'heureux vainqueur qui gagnera le droit d'être blanchie et d'un crédit à taux zéro permettant de corrompre.

El Banco Corrupto Grande s'occupera du crédit à taux zéro.

La première fois que l'élection a débuté, sur une idée d'un juge venant de libérer un anthropophage violeur de poules après avoir reçu quelques billets, en 1987. Voilà pour la petite histoire et il n'est pas sans rappeler qu'une foule de pourris s'est frotté à ces élections. Ainsi, en 2000, nous avions Mr. Jacky Carchay, secrétaire à la mairie de Vice City, réputé pour ses comptes secrets en Suisse, au Japon et ailleurs. Coursé par plusieurs juges, il s'en était toujours tiré grâce a ces élections. Mais aujourd'hui, qui des 12 candidats fraîchement sélectionné (par corruption) arrivera sur le podium ?

Francky Roobslabay et sa maison (plus que discutable pour un pourri).

Bien entendu, pas question de vous présenter les 12 candidats. Un résumé suffit à vous dire que nous avons cette année quatre communistes qui se courent après, un fermier cubain, et puis d'autres personnes qui ne méritent pas  de s'y attarder. Seulement, intéressons-nous aux trois candidats qui sont en passe de s'affronter. En troisième place, selon l'Institut de sondage de Vice City, ce serait Francky Roobslabay, un truand désormais reconnu pour avoir donné de l'argent à des personnes dans le but de prendre leur voitures (à la rédaction, nos vous recommandons de faire attention à ce candidat car il a très bien pu aller chez un concessionnaire automobile et il est dans ce cas tout à fait légale de donner des billets pour avoir une voiture).

Jane Royalty (ridicule) et sa maison (pas mal du tout).

Le deuxième est une chose surprenante car c'est... une femme ! Ancienne fonctionnaire à la mairie de Vice City, Jane Royalty est intimement liée à Mr. Le Maire. Vols de stylos, corruptions avec des chèques en bois et achat de sa notoriété, elle accumule les méfaits. Notre avis est qu'elle ne devrait pas passer. D'une part, parce que c'est une femme et d'autre part, parce que son sourire niais masque totalement qu'elle est pourrie jusqu'à la moelle. Passons maintenant au meilleur, le favori de tous les pourris qui se respectent, c'est Nick Kysoar. Chef d'un gang politique, il a une réputation de mangeur de Cubains, d'Haïtiens et même d'enfants ! Légende ou pas, ça ne lui empêche d'être corrompu par la police, pour qu'il cesse ses meetings politique (lisez plutôt baston de rue où la politique en est la cause).

Nick Kysoar et sa demeure (joli coucher de soleil).

Les électeurs devront faire leur choix dimanche prochain et pour ceux qui oublieraient leur cartes de vote, la passe de billet under ze table est toujours possible. A la fin de ce premier tour, il sera très simple de désigner un vainqueur. En effet, pas de second tour, c'est celui qui donne le plus au Pourri 2000, soit Jacky Carchay, qui sera le grand gagnant de ce Plus Pourri 2007.

N.B : Par soucis de transparence, les candidats ont bien voulu nous montrer là où ils vivent.