/ Liberty-City

Head Radio poursuivi pour avoir diffusé une musique raciste

La célèbre station Head Radio a été poursuivie par plusieurs auditeurs pour avoir diffusé une musique raciste.

La station Head Radio située dans le secteur de Portland à Liberty City a été poursuivie pour diffusion de chanson à propos racistes. Les diffuseurs de la chanson ainsi que le PDG d'Head Radio se retrouveront bientôt au tribunal.

Mais qui est le vrai coupable dans cette histoire ? C'est Crazy Dogg, un cousin du célèbre rappeur Madd Dogg, il est aussi dans le business du rap mais il a dépassé les bornes en sortant le single "Black Wins". Dans les paroles de cette chanson, il critique les "blancs" en les insultant de tous les noms mais le passage qui a marqué tous les auditeurs était :

"Black in, white out! We don't need your f*ckin' white asssss!!!"

Donc, Crazy Dogg devrait aussi se rendre au tribunal pour avoir composé cette chanson extrêmement choquante dans l'ensemble. Pour l'instant, le rappeur se refuse à tout commentaire et dit que c'est de la faute des diffuseurs d'Head Radio si des milliers de gens ont entendus ce morceau mais une manifestation contre Crazy Dogg a déjà eu lieu devant le bâtiment d'Head Radio, nous avons interrogé plusieurs des manifestants:

Sandra Marshall, 54 ans : Ce soi-disant "rappeur" devrait avoir honte de lui, on devrait l'emprisonner à vie et ne plus jamais le laisser sortir de chansons!

Michael Norman, 30 ans : Moi j'aime bien le rap mais c'est vrai qu'à ce coup-ci, Crazy Dogg a exagéré, je n'irai pas acheter son nouvel album.

John Burger, 36 ans : J'ai une fille de 9 ans, elle aime bien écouter Head Radio mais elle a été choquée à vie quand elle a entendu cette chanson raciste et sans intérêt... Boycottons son nouvel album !

Son nouvel album "My Worldz" sera mis en vente fin du mois mais rassurez-vous, les éditeurs de l'album ont supprimé la piste "Black Wins" de l'album. Crazy Dogg a voulu s'opposer à cette censure car il disait que cette chanson était la meilleure de son album... Il en avait même sorti un clip vidéo qui ne fut jamais diffusé à cause de ce scandale, bien que la piste soit effacée de l'album, les manifestants boycotterons quand même l'album.

Image du clip vidéo de "Black Wins" censuré :

Nous nous sommes déplacés jusqu'à Los Santos dans l'état de San Andreas pour demander au célèbre Madd Dogg son avis :

Mon cousin est un con ! Je lui ai toujours dit de faire attention à ce qu'il disait dans ses chansons et le voilà maintenant dans de beaux draps... Je me souviens, en 1998, dans la chanson The Death Of The State, il avait lancé des menaces de mort contre le maire de Liberty City. Il a passé 6 mois en prison et Dieu seul sait si maintenant ça sera pire...

Le procès débutera le 22 février. Crazy Dogg, le PDG d'Head Radio ainsi que les diffuseurs de la station seront présents au tribunal.