/ Vice City

Le hangar ferme ses portes

Le gouverneur de Floride a décidé de fermer le hangar d'Escobar Airport, qui fut construit en 1971 et finit en 1978. Donc, presque 7 ans de travail. Mais il y a sûrement des raisons, nous avons fait un reportage spécial sur ce hangar devenu totalement désert et qui servira pour des visites guidées.

Le hangar, aujourd'hui désert.

Pour vous, j'ai reconstitué une chronologie des moments important de ce fameux hangar.

Octobre 1971

Le gouverneur décide de construire un hangar qui sera conçu pour l'armée à coté de l'aéroport de Vice City.

Janvier 1977

Le hangar est désormais terminé, les autorités vérifient si tout est bien en place et qui peut être utilisé.

Janvier 1978

Un an après, le hangar ouvre ses portes à l'armée.

Mars 1982

Une vingtaine de cubains armés attaquent le hangar et après cette horrible attaque de plusieurs morts, le gouverneur ferme ses portes pendant 2 ans.

Juin 1984

John Maleak rachète le hangar qui fut désormais abandonné.

Juillet 2006

Après ses 26 ans d'utilisations, le hangar ferme ses portes définitivement.

Je vais d'abord commencer ce reportage par l'usage de ce hangar.

Véhicule transportant l'armée en 1978

Le hangar se constituait de bateaux militaires, mais souvent de sous marins qui étaient désormais a l'abri. Il y avait aussi toutes les données militaires du fort Baxter non loin, le hangar contenait un bureau qui contrôlait le camp. Comme la voie a coté était fermé au public, les militaires pouvaient s'entraîner. Mais le plus souvent, les soldats étaient des militaires de l'eau ! Ils ne se battaient d'ailleurs que sur l'eau avec tous leur engins.

Photo prise par un cubain en 1982

Pendant quelques années, précisément 4 ans, le hangar servait d'attaque sous-marine. Mais, depuis 1929, Vice City n'aurait eu besoin de cette flotte. Mais une attaque est apparue plus tard... En 1980, un gang nommé "Les Cubains" naît dans le quartier Airport North qui est devenu Little Havana. Ces derniers étaient calmes pendant deux années, voila pourquoi la police les ont laissés tranquille, mais en 1982, le gang attaque le hangar et fait 36 morts. Suite à cet acte, une guerre civile éclata dans le Downtown, Ocean beach ou encore Vice point. L'armée, face à cela, a donc envoyé des soldats pour calmer l'émeute et le bilan total est de 296 morts. Cette attaque a cessé en fin 1983.

John Maleak sur sa photo de service militaire.

En juin 1984, un homme d'affaire de Liberty City nommé John Maleak rachète le hangar à plus de 2 milliard de dollars ! Il a donc eu cette propriété qu'il garda jusqu’à aujourd'hui. A son époque, c'était une compagnie maritime qui se nommait "Vice Boat".

En Juillet 2006, c'est a dire ce mois-ci, le maire de Vice City a parlé dans son discours de cet hangar. Je rappelle que Shon McQueach fut le maire de Vice City depuis 2001.

Le maire Shon McQueach.

Le hangar de Vice City, ouvert en 1978, j'ai décidé de le fermer à vie. Je le sentais trop inutile, même si cela était une entreprise. Mais sachez qu'il y a 2 ans, un bateau de l'entreprise a explosé sous des charges appelées C-4 qui a fait plus de 300 morts. Depuis cette horrible attaque, nous avons calculé le nombre de personnes qui ne serait plus inscrit. En 1990, il y a eu 2 000 inscrits, aujourd'hui il n'y en n’a plus que 950. Ce qui a chuté. Après cela, des rumeurs ont circulé, comme celle que les bateaux que Vice Boat utilisait, c'était des bateaux de l'armée bourrés d'explosifs. J'ai donc décidé de transformer ce hangar comme monument historique ou il y aura des visites guidées. Et puis, que ça soit le cas avec tout les prochains gouverneurs, je ne veux aucune personne rachetant ce hangar comme ce fut le cas en 1984. Merci de votre attention.

Voila pourquoi le hangar a fermé ses portes.

Et pour terminer ce reportage, nous avions interrogé John Maleak, qui a désormais 71 ans.

John Maleak, aujourd'hui habitant de Ocean Beach.

Liberty Tree : Etes vous d’accord avec ce qu’a dit le maire ?

John Maleak : Disons que je suis d’accord. Vous savez, quand j’était plus jeune en 1990, c’était intéressant de mener une bonne entreprise, mais depuis cette explosion, jusque là, inconnue, en 2004, je n’ai presque plus personne et il y a de moins en moins d’employés ! Quand la police est venue prendre le bâtiment, j’ai tout de suite accepté, je ne pouvais pas voir cela !

LT : Mais si ils vont auront laissés faire, auriez-vous continué ?

JM : Oui, mais seulement jusqu'à 2007 ou même 2008 ! Je n’en pouvais plus ! Et puis je dois avouer que pour une entreprise, un hangar de l’armée n’est pas un bon bâtiment !

LT : Alors pourquoi aviez-vous acheté le hangar pour une somme incroyable alors que vous savait que ce n’était pas le bon bâtiment ?

JM : A vrai dire, je ne savais pas encore de ce que j’allais en faire ! Quand j’étais jeune, j’achetais tout ce qui était en vente ! Je ne réfléchissais même pas ! Alors ce fut le cas pour le hangar et donc, j’ai pensé que ça pourrait être un bâtiment que l’on visite, mais j’ai pensé à une entreprise de bateau. J’ai donc quitté Liberty City pour venir ici.

LT : Merci beaucoup de cet interview Mr Maleak

John Maleak habite désormais à Ocean Beach dans une petite maison et est à la retraite.