/ Liberty-City

Rencontre avec les 3Men Crew

En évoquant le nom des 3Men Crew, vous pensez sûrement à "Afterparty" ou "Bullshit Boyz", albums ayant fait la gloire de ces trois rappeurs de Liberty City il y a quelques années. Le très controversé "Big G Liberty" qui est sorti à la fin de l'année 2003 a été l'occasion pour Dj Seagull, S.V.E.N et FL57 de faire une pause dans leur vie mouvementée d'artiste.

Aujourd'hui sort dans les bacs le nouvel opus des 3Men, "Made in Ganton" qui, comme son nom l'indique, a été entièrement réalisé sous le soleil de Los Santos, marque le grand retour de ce groupe de rap mondialement connu,  et pour leur première interview depuis plus de deux ans, ils ont choisi le Liberty Tree.

"Made in Ganton", le nouvel opus des 3Men Crew.

Mais avant de poursuivre cet article, une petite présentation du groupe s'impose.

Prénom et nom : Matthew Cornwell

Pseudo : DJ Seagull

Age : 27 ans

Fonction au sein du groupe : Chanteur, scratch.

Signe Particulier : Ne reste jamais bien loin de son S.U.V

Prénom et nom : Gordon Roundtree

Pseudo : S.V.E.N

Age : 28 ans

Fonction au sein du groupe : Chanteur

Signe Particulier : A donné au moins un coup de tête à tous ses voisins de Wichita Garden.

Prénom et nom : Julius Parks

Pseudo : FL57

Age : 25 ans

Fonction au sein du groupe : Chanteur

Signe Particulier : Très peu bavard.

C'est ainsi que les 3Men Crew et moi-même nous nous retrouvâmes par une après-midi caniculaire dans le salon V.I.P du journal, au 25ème étage du Liberty Tower.

Liberty Tree : Messieurs, tout d'abord un grand merci d'avoir choisi le Liberty Tree pour votre grand retour.

DJ Seagull (prenant la parole) : De rien Nelson, c'est notre deuxième passage dans les locaux de votre journal et nous y sommes toujours aussi bien reçus, cela fait très plaisir !

LT : Merci beaucoup ! Votre dernier album, "Big G Liberty"; date de fin 2003. Vos précédents opus se sont suivis à un rythme relativement soutenu, pouvez-vous nous en dire plus sur cette pause de plus de deux ans ?

DJ S : Comme vous l'avez dit à juste titre, nos quatre premiers albums se sont enchaînés très rapidement, et je dois avouer que c'est relativement fatiguant au bout trois années partagées entre le studio, la scène, les plateaux TV. Une pause s'imposait je pense, nous aimons ce que nous faisons, mais pas au point de délaisser notre vie privée pour autant. T'es d'accord avec moi S.V.E.N ?

S.V.E.N : Ouais il a raison quoi, tu vois, nous on bosse comme des tarés, on s'en plaint pas hein, on kiffe sévère faire d'la zik, des shows et tout, mais y'a un moment bon, faut penser à faire un p'tit break quoi.

LT : Je comprends parfaitement. Vos précédents albums ont toujours eu Liberty City comme fil conducteur alors que "Made in Ganton"; en revanche, est un hommage à Los Santos et la côte Ouest des Etats-Unis en général.

DJ S : Oui, Liberty City est notre ville natale, et nous la portons tous dans notre cœur, mais Los Santos nous est chère, déjà par les grandes stars du rap qui sont nées ici, je pense notamment à Madd Dogg, mais l'ambiance unique de cette ville nous a aussi pousser à quitter la côte Est pour nous installer quelques temps dans l'Etat de San Andreas et ainsi d'y produire notre nouvel album. Pas vrai FL ?

FL57 : Ouais !

S : C'que le p'tit essaye de te dire, c'est que même si on kiffe trop notre bonne vieille LC, on aime venir se détendre pépère à Los Santos. Il fait beau toute l'année, la ville et cool, puis y'a d'la meuf, non franchement, quand j'serais un daron, j'kifferais bien venir me poser par ici.

FL57 (en tapant dans la main de S.V.E.N) : Ouais !

LT : Los Santos est un cadre unique, c'est bien vrai. Revenons un peu à votre nouvel album si vous le voulez bien. 16 titres, dont le promo title "Sweet Home Los Santos" passant en boucle sur nombre de stations de radios ainsi que le clip sur MTV, le tout enregistré dans les studios d'AMD Records, à Ganton. Le son est d'un tout autre genre que sur "Bullshit Boyz" ou "Afterparty".

Le clip de "Sweet Home Los Santos" passe en boucle sur MTV...

S (prenant la parole) : Eh ouais gros, on a voulu faire un truc percutant pour notre retour là, si c'est pour réchauffer les vieux riffs de nos anciennes prod', c'est pas la peine tu vois. Non, sérieux là, on s'est vraiment déchaînés sur "Made in Ganton", les mecs d'AMD on vraiment été frais avec nous, et c'est pas FL qui me dira le contraire !

FL57 : Ouais !

DJ S : Oui, je ne saurais dire mieux que S.V.E.N, nous avons vraiment voulus faire quelques chose de plus "west coast" avec des featurings intéressants, comme le groupe Akwid qui nous accompagne sur le titre N°5, Bambina del Barrio, ou encore OG Loc avec qui nous avons vraiment sympathisé et qui s'exprime avec nous dans Right Words. Je tiens aussi à rappeler que nous rendons un ultime hommage à notre regretté directeur artistique, Baz Flock, dans le titre  Cya  Brother.

LT : Oui, M. Flock qui nous a quitté l'an dernier dans un accident de voiture.  Notre interview touche à sa fin, quels sont vos projets, tant personnels que privés, pour le futur.

DJ S : Antoine Betancourt, notre nouveau directeur artistique, nous a parlé d'un show télévisé sur BBS1, une émission présentée par  Jay Lena. La suite, nous ne la connaissons pas trop vous savez, notre présence sera sollicitée en fonction des ventes de notre album (rires) ! Dans un domaine plus privé, nous pensons rester quelques mois sur Los Santos. Un concert à Las Venturas est en préparation aussi, mais il est trop tôt pour en parler.

LT : Parfait, merci à vous trois pour cette interview, et sachez que "Made in Ganton" tourne déjà en boucle dans mon bureau ! FL57, le mot de la fin ?

FL57 : Ouais !

Photos des studios d'AMD Records fournies par M. Betancourt.

En conclusion, ce sont trois garçons assagis que nous retrouvons aujourd'hui, avec des lyrics moins violents, des mélodies plus douces, faisant de "Made in Ganton" un disque indispensable à avoir chez soi.

*Les 3Men Crew ont déjà été interviewés par Pavlov en 2003 à la sortie de "Born in East LC".