/ San Fierro

Une nouvelle tuile s’abat sur la Brown Streak Railroad

Le mauvais sort s'acharne à nouveau sur la Brown Streak Railroad qui devrait songer à modifier son slogan pour "GO FOR THE BAD LUCK"! Un deuxième déraillement qui vient s'ajouter au palmarès peu reluisant de l'entreprise.

Carte du site qui montre l'endroit où s'est produit le déraillement.

Alors qu’il venait de traverser Bone County, et qu’il abordait la dernière courbe devant l’amener sur le Kincaid Bridge, le train #126 de la Brown Streak Railroad a subitement quitté les rails pour une raison encore inconnue.  Bien que les témoignages ne soit pas très claires sur la cause exacte du déraillement, il semblerait que la locomotive se soit subitement détachée du reste du convoi pour ensuite glisser sur plusieurs centaines de mètres avant de s’immobiliser sur le côté juste à l’entrée du pont qui enjambe la Baie de San Fierro (voir le schéma à gauche pour situer l'endroit où s'est produit l'accident).

La motrice a poursuivit seule sa course folle jusqu’à l’embouchure du Kincaid Bridge.

Les services d’urgence du secteur ont été mobilisés pour l'évacuationdes blessés.

Privés de leur seul moyen de locomotion, et à cause du violent choc provoqué par la soudaine rupture du lien avec la motrice, les 2 wagons de passagers se sont traînés hors des rails sur une cinquantaine de mètres avant de stopper leur course sur le petit pont juste avant l’entrée du tunnel débouchant sur le Kincaid Bridge. La situation aurait pu avoir des conséquences encore plus désastreuses si les wagons avaient quitté le pont pour plonger dans les eaux froides de la rivière Tierra Robada. Fort heureusement la solidité de la structure a sû retenir les wagons sur le tablier évitant ainsi le pire.

Malheureusement le sort était déjà jeté pour le conducteur de la motrice, ainsi que 4 personnes qui pêchaient tranquillement, confortablement assis en bordure du pont. Ces derniers ont été forcés de se jeter à l'eau d'une hauteur de 40 mètres pour éviter d'être happé par les wagons. Ils ont tous péri par noyade.

Le bureau du shérif a effectuer la récupération du corps des 4 pêcheurs décédés. Il était difficile de s'approcher à cause de la forte présence policière.

Le bureau des enquêtes sur le transport a été saisit du dossier et feront enquête pour déterminer la cause exacte du déraillement. Déjà les yeux se tournent vers la compagnie du chemin de fer a qui on reproche la coupure de 250 millions de dollars faite l’an passé alors que la compagnie essuyait d’énormes pertes financière. Le gros des coupures s’était fait au niveau de la division de l'entretien, ce qui risque maintenant d'intéresser beaucoup les enquêteurs. Cette décision n’aura finalement pas servit à grand chose puisque l'entreprise éprouve à nouveau de sérieux ennuis qui pourraient la faire plonger encore plus profondément, elle qui croule déjà sous d'énormes dettes.

Que ce soit à San Fierro, Los Santos ou Las Ventura, l'impatiencese lisait sur le visage des passagers mécontents.

Le SFPD veille à la sécurité des trains qui passent dansle secteur.

Ce déraillement s’est ressenti dans tout l’état alors que de nombreux retards ont été enregistrés à San Fierro, Las Ventura et Los Santos. Bien que la circulation ferroviaire reprend lentement, il faudra plusieurs jours et peut-être semaines avant que le site soit complètement nettoyé et les rails remplacés.

Il a fallu quelques heures à la machinerie lourde se rendre sur le site.

L’endroit où s’est produit la tragédie n’aidant pas puisque très difficile d’accès pour les ouvriers et leurs équipements. Pour le moment, la police de San Fierro demeure sur place en s’assurant que le vas et vient des trains qui passent par le secteur se fasse en toute sécurité.

Le traffic férroviaire reprend sporadiquement, mais le souvenir de cette tragédie restera longtemps gravé dans la mémoire des usagers.