/ Vice City

Fin de l'affaire Burno Entreprise

Mr. Léonardo Burno, jugé comme l'un des plus grands escrocs de Vice City.

Tôt ce matin, la VCPD a arrêté le "Boss" de la Burno Entreprise, qui avait pour but, de voler le maximum d'argent à la ville en un temps limite, c'est-à-dire sept mois. La Burno Entreprise est une entreprise du bâtiment d'une dizaine d'employés, qui est connue pour sa rapidité et ses faibles prix. Mais hélas, le travail n'est pas satisfaisant et les employés non-expérimentés auraient arnaqués des centaines de personnes pour la coquette somme de $20.500.000.

26 janvier 2005 :

Une petite entreprise de dix employés du nom de Burno Entreprise installe ses locaux dans le quartier de Downtow à Vice City. Au bout de trois mois, Léonardo Burno et ses hommes sont au sommet et ont une énorme liste de clients dont les plus grands bureaux, entreprises et même maisons de particuliers dans tout Vice city.

Mais ça commence à mal tourner avec la principale entreprise du bâtiment rivale Final Building qui stigmate le travail de Burno. Celui-ci aurait menacé le patron de Final Buiding pour qu'il retire la déclaration parue dans l'édition du mois de mars 2005 dans le journal Séparation:

Faut pas leur faire confiance ! Leur travail n'est pas dans les règles du bâtiment, c'est au professionnels de faire ce métier et non des charlatants !

Le directeur porte plainte pour agressions verbales mais Burno n'est pas du tout impressionné et ordonne à ses hommes de mettre le principal chantier de la Final Building sans dessus-dessous. Le lendemain, les maçons et plombiers découvrent le chantier en désordre : matériel volé, canalisations d'eau cassées et le pire, un camion brûlé. Burno est traîné en justice et est innocenté, faute de preuves.

En avril 2005, les employés sont irréguliers, ne travaillent qu'un jour sur deux et les chantiers s'avancent plus. L'entreprise Barklay Financial Plaza, qui a demandé à Burno et ses hommes de refaire la façade de leur immeuble, renvoie les employés de Burno pour non-avancement des travaux et une famille de particuliers essaye même de traîner Burno devant les tribunaux, mais rien à faire, il ne se présenta jamais devant les jurés...

La police est appelée pour une saisie dans les bureaux de l'entreprise. Mais à la grande surprise, ils étaient vides. Une enquête policière est donc ouverte. Les hommes sont recherchés dans toute la ville et ses alentours. La police a vite fait de mettre sous contrôle les zones sensibles, ainsi que les frontières et les vols d'avions en direction des autres villes. Maintenant l'affaire est appelée "Grande Arnaque"  par les journalistes à cause de la perte d'environ $20.500.000. Une autre mauvaise nouvelle vient se rajouter : les noms des employés de Burno Entreprise n'existent pas dans les dossiers, donc tout a été prévu: des papiers jusqu'aux fonds de l'entreprise qui ne proviennent de nulle part.

17 mai 2005, 11h49am :

Une catastrophe vient tout bousculer : le dernier étage de la Billings Insurance Building s'effondre et malheureusement, des personnes se trouvaient sur les lieux et n'ont pas survécus. L'affaire est laissée au lieutenant Horatio Brown de la police scientifique de Vice City. La lumière sur cet accident dramatique est vite faite et le lieutenant annonça son verdict à la population le 2 juin 2005 :

Avant tout je souhaite dire aux parents des victimes que je suis extrêmement désolé, sincères condoléances. [...] L'enquête est terminée mais le choc est toujours là. Le nombre exact de victime est de 26, tous employés de la Billings Insurance Building. [...] L'accident a eu lieu à cause des rénovations qu'a dû subir l'infrastructure, le toit ou plus précisément la charpente a été modifié à cause d'un problème de moisissure. Mais nous sommes à nouveau dans une impasse, l'entreprise qui a fait des modification est bel et bien la Burno Entreprise, dont les membres sont recherchés activement par la police [...].

Nous avons interviewé Pascal Lerouche, spécialiste en bâtiment:

Liberty Tree : Bonjour et merci d'avoir accepté cette entrevue.

Pascal Lerouche : Il n'y a pas de quoi...

Liberty Tree : Quelles sont les origines de cet accident ?

Pascal Lerouche : L'accident provient d'une mauvaise fixation de la charpente. Les outils et matériaux utilisés n'étaient pas réglementaires et le travail a donc été bâclé. Les hommes responsables devraient avoir honte d'eux !

Liberty Tree : Je vois...Que conseillez-vous aux personnes ayant demandé à la Burno Entreprise de faire des rénovations chez eux ?

Pascal Lerouche : Je leur conseille de tout de suite de faire vérifier les modifications apportées par des professionnels.

Liberty Tree : En tout cas merci pour votre éclairement ainsi que ce conseil qui, je l'espère, sauvera des vies.

Pascal Lerouche : Merci à vous...

De son côté, la chasse à l'homme avance bien, même plus que bien. Un des employés, John Kilfer, a été arrêté à Liberty City lors de son arrivée à un barrage policier au mois de septembre 2006. Il s'était caché dans un camion qui transportait des carottes pour les cantines de la ville. La police l'a fait cuisiner pendant plus de deux mois pour qu'il puisse avouer où se trouve le "Boss", comme il le surnomme. Après des menaces de prison à vie et même de peine de mort, il avoua la cachette de Burno en échange d'un marché passé avec le juge (confidentiel) le week-end dernier. Il serait caché dans un entrepôt abandonné près des docks de Vice City. La VCPD est alors en alerte et intervient en force où Burno se cache. Les agents de police mettent une demie-heure à intercepter Burno qui était lourdement armé.

L'affaire va passer devant les tribunaux la semaine prochaine et la peine qu'il pourrait engendré est de la prison à vie ainsi qu'une amende de $1.926.000. Les autres membres sont toujours recherchés activement. Après le travail remarquable des agents de la police de Vice City, c'est aux magistrats de mettre fin à une affaire qui aurait causé des morts, de l'argent volé au gouvernement ainsi qu'une charpente détruite...