/ Las Venturas

Liberty Fly

Check-in : Incident à Las Venturas.

Une foi de plus, un avion gros porteur est victime de la petitesse de la piste de l’aéroport de Las Venturas. Le vol AA-815 d’American Airlines entamais son virage final lorsque le commandant de bord du Boeing 747-300 s’est retrouvé dans une situation délicate : tenter tant bien que mal de se poser sur une piste trop courte, ou remettre les gaz pour se poser ailleurs. C’est le premier choix qui l’emporta. L’avion fit une sortie de piste et alla s’encastrer dans le grillage de l’enceinte.

Un Mustang P-51 revole à Bone County.

Michel King, peut enfin goûter au plaisir de voler dans son Mustang P-51. L’avion qui avait été endommagé à Pearl Harbor a nécessité 10 ans de restauration. Il a d’abord passé 3 ans dans les ateliers Scyaircraft qui ont reconstruit le fuselage et installé le nouveau moteur, puis, il a passés les sept dernières années de restauration chez Air Tech.

Juank Air ressort les Douglas DC-3

Afin de répondre à une demande croissante de vols locaux, et de faire de grosses économies, la compagnie Juank Air a remis en service 30 de ses anciens Douglas DC-3. Ces avions «vintage» datant de la seconde guerre mondiale ont nécessité six mois de restauration pour être déclarés apte à voler.

En plus d’avoir permis à la compagnie de faire de grosses économies, les DC-3 sont une véritable attraction volante ce qui rapporte gros à la compagnie.

En vol : Le Beechcraft 52 Baron.

Présentation :

Le Beechcraft 52 Baron est l’un des modèles les plus connus de la marque. A San Andreas, il a trouvé sa vocation dans les écoles de pilotage. Cet avion de huit places bimoteur est devenu un des avions les plus répandus à San Andreas. Certifié VFR et IFR de jour comme de nuit, c’est l’appareil idéal pour une sortie dans l'état.

En vol :

Nous décollons du SFIA (San Fierro INTL) pour une navigation VFR à destination de Verdant Meadows.

Quelques instants après le décollage, nous pouvons admirer la sublime vue qu’offre un décollage à SFIA. A droite, Flint County et ses monumentaux séquoias de presque 100 mètres, a gauche, Downtown San Fierro, dominé par le Big Pointy building.

Après une montée a 1000 pieds, et une fois la baie de San Fierro traversée, on profite pleinement du spectacle : le désert de Tierra Robada vu du ciel. Cap sur Bayside Marina et le Gant Bridge pour admirer le centre de San Fierro sous un autre angle. Le soleil commence à se coucher et le voir disparaître derrière le Gant Bridge est un spectacle magnifique. Après avoir tournoyé autour de Bayside Marina et une fois le soleil couché, nous mettons le cap sur Verdant Meadows. Le gros avantage de cet avion, c’est qu’il est équipé d’une avionique Garmin 1000 (Avionique à écran LCD) ce qui apporte un confort supplémentaire pour le pilotage (à noter que l’avionique Garmin est en option).

Une petite heure plus tard nous arrivons à contacter SAVM pour l’atterrissage. Par chance, c’est la piste neuf qui est en service ce qui nous évite le circuit d’approche. La piste qui n’est pas éclairée a été assez difficile à trouver mais cela ne nous a pas posé trop de problèmes. L’atterrissage s’est déroulé parfaitement. Seul petit défaut du baron, ce modèle ne possède pas d’amortisseurs ce qui, lors des atterrissages sur les piste de terre battu et d’herbe, est assez dérangeant.

En conclusion, le Baron est un avion qui allie la facilité de pilotage d’un avion d’entraînement aux performances d’un bimoteur. Il est idéal pour les sorties locales et son endurance lui permet de voler sur de longues distances. Il est très spacieux et très lumineux ce qui offre un panorama sublime. Coté points négatifs, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher, a part les suspensions inexistantes.