/ Las Venturas

La misère des riches

Patrick Moore et Peggy Windsor, un jeune couple d’étudiants dans la vingtaine vivant à Londres,  sont les plus grands gagnants de l’histoire au célèbre tirage du « Powerball », avec un gain de 33 millions d’euros. Ils étaient de passage à San Andreas au cours des derniers jours, en route pour un voyage autour du monde qu’ils ont débuté il y a un mois en Europe. Un choix que le jeune couple va probablement regretter durant très longtemps depuis leur mésaventure.

En effet, après une journée à jouer aux tourismes, les deux jeunes amoureux ont fait une halte dans un bar au nord de la ville pour se désaltérer avant de poursuivre leur visite des lieux. Contrairement à sa petite amie qui s’est contenté d’un thé glacé, Moore a décidé de faire les choses différemment et s’est commandé un verre de brandy.

Le Craw Bar, un endroit très peu recommandable.

Les résidents du quartier, ainsi que les policiers qui patrouillent ce secteur, tous savent éperdument que le bar en question n'est pas un endroit très réputé pour son hospitalité. L’endroit est reconnu comme étant un repère de durs à cuir qui n’apprécient guère la venue de parfaits inconnus. Malheureusement Patrick Moore et Peggy Windsor l’ignoraient et pensaient qu’il s’agissait d’une sorte de pub hyper sympa comme il y en a plusieurs chez eux en Angleterre.

Photo de l'intérieur du bar où a eu lieu l'agression.

Selon un témoin qui fréquente l’endroit, dans un élan de sympathie envers les autres clients, le jeune Britannique aurait demandé à la serveuse d’offrir une tournée générale. Ce geste de générosité aurait été très mal interprété par deux colosses assis à la table voisine de celle du jeune homme, et qui semblaient en état d’ébriété avancé. Ceux-ci se seraient donc levés de leur chaise pour aller insulter le couple en leur demandant de garder leur sale pognon et de s’en retourner dans leur pays. Bien que la copine de M. Moore lui aurait demandé plusieurs fois d’ignorer les insultes, ce dernier n’aurait pas été capable d’en prendre plus et en bon gentlemen il se serait lui aussi levé de table pour tenter de calmer ses voisins. Il s’en serait suivit une altercation au cours de laquelle Moore aurait reçu un coup de poing en plein visage le projetant lourdement au sol. Sa fiancée, constatant que son amoureux était inconscient, aurait tenté de s’interposer mais elle aurait été également frappée à son tour.

Les deux agresseurs auraient ensuite pris la fuite dans une direction inconnue avant l’arrivé des premiers policiers qui ont été appelés sur les lieux. Quand au couple, ceux-ci ont été transportés en ambulance au centre hospitalier. Un rapport médical préliminaire indique que M. Moore souffrirait d’une sévère contusion au cerveau et serait présentement hospitalisé aux soins intensifs. Les docteurs qui sont à son chevet craignent qu’il conserve des séquelles permanentes vu la présence d’un important hématome situé au niveau du cervelet. Cette partie du cerveau contrôlant les fonctions motrices. L’état de Peggy Windsor serait beaucoup moins inquiétant et plus rassurant puisqu’elle ne souffre que de quelques équimoses et de coupures.

QG du LVPD.

Selon l'officier du LVPD affecté au dossier, le sergent détective Paul Naple, l’un des suspects serait Victor Akov, un récidiviste déjà fort connu des autorités et qui serait déjà trempé dans différents dossiers de violence. Ce prévenu serait présentement en liberté conditionnelle mais serait activement recherché pour menaces de mort et bris de conditions. Le service de police de Las Venturas sollicite l’aide du public dans le but de mettre la main au collet de Victor Akov, et demande que lui soit transmit toute information sur son complice dont voici le portrait robot.

À gauche, une photo de Victor Akov. À droite, le portrait robot du deuxième suspect recherché.

Enfin, nous pouvons affirmer que la richesse et l’argent règlent bien des problèmes sauf que les gens qui jouissent de la fortune sont tout aussi vulnérables que vous et moi. Nous souhaitons un prompt rétablissement à M. Moore et sa fiancée et espérons que le LVPD mettra rapidement la main sur ces crapules qui sont toujours au large.