/ Liberty-City

Les skinheads

D'étranges meurtres ont été commis dans tout Liberty City récemment. Ces meurtres visent les communautés noires, maghrébines ou encore asiatiques. Nous avons pu remarquer une montée de l'extrême droite aux dernières élections. Pourrait-on croire au retour des skinheads ? Nous allons dans cet article vous montrer des images violentes qui peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Liberty City, le 28 janvier 2006. Depuis quelques jours, ont eu lieu une vingtaine de meurtres visant les communautés d'origines étrangères. S'y ajoutent les vols, les destructions mais aussi les viols.

Les crimes s'accumulent de jour en jour, ce sont des actes affreux.

Voilà ce qui est arrivé la veille dans un quartier près de Belleville Park ! Un jeune se promenait tranquillement dans sa petite camionnette quand deux skinheads l'ont sorti de sa voiture, roué de coups à l'aide de battes de base-ball et en ont fini en brûlant sa voiture. Des images terribles.

Mais le pire est à quelques mètres de là : un spectacle d'horreur et de désolation. Un HLM dans une banlieue maghrébine a été complètement incendié, les rares personnes à avoir échappé aux flammes n'ont pu échapper aux mains des skinheads. Les femmes ont été trouvées nues et dépouillées. Les médecins légistes ont pu affirmer que certaines d'entre elles avaient été sauvagement violées. Quelle boucherie ! Comment peut-on croire que des humains puissent faire de tels massacres ?

Beaucoup de personnes ne se sentant pas en sécurité estiment que la police n'est pas assez présente.

Le Liberty Tree et nos reporters ont pu installer des caméras au coin des rues d'Aspatria. Nous avons pu remarquer la présence de personnes toutes habillées de manière identique. Veste noire et casquette assortie et batte de base-ball... Ils font de bons suspects.

Il semblerait que beaucoup de skinheads soient en fait des policiers, nous avons donc interviewé un de ces agents qui trouvent ces rumeurs complètement absurdes :

Liberty-Tree : Bonjour monsieur, alors après tous ces horribles massacres, beaucoup de rumeurs se sont élevées dans Liberty City. Celle par exemple qui affirmerait que beaucoup de policiers aient des rapports avec les skinheads... Qu'en pensez vous?

Mr Powell : Ce que j'en dis... Pouahh, je ne comprends pas comment de tels bruits peuvent circuler ! Nous accuser nous ! Alors que c'est nous qui nous chargeons de la sécurité de la ville... Ce ne sont que des rumeurs de noirs, il ne faut pas les écouter ! Il faut trouver des coupables alors bien sûr, ça tombe sur nous.

LT : Il est vrai que l'on voit de moins en moins de policiers dans les quartiers sensibles, il paraît que vous ne voulez pas vous en occuper.

Mr Powell : Ce ne sont que des bagatelles vous dis-je ! Nous avons des patrouilles de police qui circulent dans ces taudis jour et nuit. Et puis on n'a pas que ça à faire, s'ils ne peuvent pas se défendre tout seuls... Enfin bref, vous n'allez pas dire que nous ne faisons pas notre boulot ! Et puis franchement pourquoi travailler pour des races inférieures, ces gens ne valent pas la peine que nous fassions du sale boulot pour eux !

LT : Monsieur, c'est vraiment dégueulasse ce que vous dites, des populations noires et d'origines étrangères, sont blotties chez elles, en se disant que ce soir c'est peut-être leur tour. Que peut-être des skinheads vont débarquer et tout saccager ! Et pendant ce temps, vous, les policiers de Liberty City, ne faites rien ! C'est inadmissible monsieur, vous n'êtes qu'un bon con !

L'interview a mal fini, nos reporters se sont retirés très vite avant que tout ne dégénère. Nous avons pu étudier le comportement d'un policier de Liberty City et nous pouvons commencer à croire que les rumeurs sont vraies. Cette personne était complètement indifférente à ce qui se passait autour d'elle, sûrement était-ce une personne que l'on appelle skinhead...

Voila ce reportage est fini mais nous voulons que vous réfléchissiez en lisant cet article, à ce qui se passe en ce moment et d'accorder une minute de silence, une minute de pensée à toutes les vies qui ont été enlevées ces derniers jours.

Merci