/ Los Santos

San Andreas devenu le berceau de la corruption

Malheureusement, par les temps qui courent, la corruption est rendue un fléau bien incrusté partout où que vous soyez à San Andreas.

Policiers, gardiens de sécurité, politiciens, toutes les souches du gouvernement sont infectée. Les cas se multiplient à une vitesse folle, tout semble maintenant devenu corruptible dans cet état. De nos jours il est rendu presque impossible d’identifier les contrevenants puisque c’est la lois du silence qui règne. Personne n’ose dénoncer qui que ce soit de peur d’être victime de représailles, donc il est tout à fait normal que le pourcentage des crimes soit à la hausse.

Voici quelques policiers et gardiens de prison accusés de corruption

Bien entendu, nous répétons sans arrêt à la population de ne pas se laisser acheter, mais trop souvent l’argent est un outil très persuasif et puisque lorsque vous êtes riche vous pouvez tout vous offrir, acheter quelqu’un pour qui se ferme les yeux sur quelque chose est devenu un véritable jeu d’enfant.

Dit le gouverneur de San Andreas.

Pour le besoin de cet article, nous avons donc obtenu l’autorisation de suivre 3 détectives de police, Brian Zap, Johnny Monester, et Garry Topelli, de l’unité spécial des répressions financière, dans le but d’executer un mandat d’arrêt contre l’un des hommes les plus riche de l’ouest du pays, Cody Lopare, que l’on suspecte de corruption et blanchiment d’argent.

Liberty Tree : Puisque ce n’était plus un secret pour personne que Cody Lopare était une tête dirigeante du crime organisé, comment se fait il que vous ne l’ayez pas mis hors circuit plus tôt ?

Johnny Monester : Bien que nous connaissions très bien les activités douteuse à laquelle s’adonnait M.Lopare, il nous fallait accumuler suffisamment de preuves pour délivrer un mandat d’arrêt que nous avons obtenu par un juge de la cours fédérale. Nous n’aurions probablement jamais pu obtenir un tel mandat en nous adressant à un tribunal de l’état puisque M.Lopare a beaucoup d’amis dans la magistrature.

Garry Topelli : Nous avons accumulé beaucoup de preuves audio et vidéo à cause que nous sommes arrivé à infiltrer l’entourage de M.Lopare. Cette enquête est le fruit de 3 ans de travail bien fait.

Brian Zap : Il nous a fallu soigneusement documenté chacune de ces preuves pour pouvoir ensuite monter un dossier solide comme le béton. Nous savions que le moindre détail oublié serait une faille exploitée par les avocats de M.Lopare. Nous devions donc nous assurer de n’avoir rien négligé.

JM : Nous avons de bonnes raisons de croire que M.Lopare se doute qu’aujourd’hui est le grand jour puisque encore ce matin il disait des trucs compromettants au téléphone sans égard au fait que son bras droit, Alphonso  Vicento, lui a répété plusieurs fois de ne jamais parler business au téléphone, en lui indiquant même que sa ligne était sur table d’écoute. Rien ne semblait déranger M.Lopare.

BZ : Attention les gars! C'est lui, dans la limousine blanche!

Aidé par quelques policiers en uniforme, notre trio s’est approché du véhicule et y ont fait sortir Cody Lopare pour le mettre ensuite en état d’arrestation.

Quelques photos de l’arrestation qui vont passer à l’histoire

Même si cette arrestation est historique, et qu’elle envoi un message claire dans le milieu, il reste encore beaucoup de travail pour enrayer complètement la corruption. Il faudra commencer par sensibiliser les gens car le travail ne pourra jamais être fait uniquement que par les représentant de la loi. La participation des citoyens est primordiale pour atteindre nos objectifs.

Heureusement, depuis la récente réforme au code criminel, ceux et celles qui verseront des pots de vin liés à des activités criminelles, et pour lesquels ils seront reconnus coupable, pourrons écoper d’une peine d’emprisonnement pouvant aller à 15 ans sans possibilité de libération conditionnelle. Pour la personne qui acceptera ce pot de vin, la peine d’emprisonnement sera de 5 ans car elle sera accusée de complicité. Pour les dénonciateurs plusieurs programmes ont été mis en place pour assurer une très grande confidentialité dans le traitement des plaintes. Pour les plus gros cas, il y a même un tout nouveau programme de protection de témoins.

Ce nouveau projet de loi fait déjà son chemin puisque un récent sondage démontre une baisse appréciable du taux de corruption. La population semble résolue à mettre un terme à cette forme de criminalité. Voici d’ailleurs quelques statistiques conservatrices (avant et après la nouvelle loi entrée en vigueur il y a un an):

  • Personnes reconnues coupables d’avoir acceptés un pot de vin (Avant=95% / Après=43%)
  • Personnes reconnues coupables d’avoir versé un pot de vin (Avant=98% / Après=56%)

Ces résultats démontrent que la nouvelle loi est un véritable succès. Nous invitons donc la population à continuer le combat contre la corruption afin que notre état soit lavé de ces criminels qui l’entachent.