/ Los Santos

Nouveau fauchage d'un champ d'OGM

Comment va s'y prendre Jõsé Bowen cette fois-ci, pour justifier la destruction par deux cents faucheurs volontaires, de trois mille mètres carrés de maïs génétiquement modifiés dans les alentours de Blueberry ! Cela fait près de cinq ans, que cet altermondialiste est connu pour ses actions litigieuses contre les OGM et contre la "malbouffe" (notamment incarnée par les Burger Shots). Il est aussi un membre acharné du Green party, représenté par Ralph Daner ! Les tribunaux administratifs l'ont condamné maintes et maintes fois de sorte que son casier judiciaire sera bientôt aussi remplit qu'un jeune délinquant ! Bel exemple pour un homme politique...

Ainsi donc c'est sur les champs de la "Easter Board Farm" d'une superficie de plus de 30 ares que le pseudo-agriculteur et ses partisans ont jeté leur dévolu ! Au final toute la parcelle a été fauchée, brûlée, massacrée par tous les moyens possibles. Ces terrains agricoles contenaient des milliers de plans de maïs transgéniques, destinés à être vendus à l'étranger !

Voici tout ce qu'il reste des 3000 m² de terres cultivables !

Rappelons les arguments qui opposent pro-OGM et anti-OGM depuis leur implantation dans San Andreas : pour cela, nous avons d'abord rendu visite à un chercheur-biologiste du laboratoire médical de Los Santos, et ensuite interrogé un des portes-parole de la confédération anti-OGM basée à San Fierro.

Jerry Bloom, chercheur au LMLS.

Sachez tout d'abord que je ne suis ni pro-OGM, ni anti-OGM. Je vais simplement vous expliquer ce que, en tant que chercheur, je suis capable de dire actuellement. Et en premier lieu, que pour l'instant, il ne peut être démontré que les OGM sont dangereux pour la santé. Ensuite, pour le consommateur, la valeur nutritionnelle est accrue et les produits ont de meilleures propriétés de cuisson ou de conservation. L'emploi d'OGM est aussi bénéfique pour l'environnement puisque la plantation de plante tolérante à certain herbicides privilégie l'utilisation de produits sans danger pour la nature. L'agriculteur fait une économie énorme d'eau si les plantes sont transformées pour résister à la sécheresse et obtiendra un meilleur rendement. Cela diminue alors le coût de production. Sachez que les gains de notre agriculture s'élèvent à 80 millions de dollar pour le maïs ! Enfin, ce secteur développe la création d'emplois. La preuve, 11800 emplois directs se sont crées cette année.

Henry Christians, nous a tenu un discours inverse; en effet, pour le porte-parole de la confédération anti-OGM, l'agriculture transgénique comporte des risques. Elle aurait un impact sur la faune qui l'entoure (oiseaux, insectes, ... ) mais aussi sur l'Homme lui même. En commençant par un possible transfert de gènes allergéniques ou encore par le transfert de résistance aux antibiotiques. De plus, les plantes mutées, pourraient interagir avec les variétés sauvages indigènes et les supplanter. Enfin les agriculteurs "bio", ne peuvent plus assurer à cent pour cent l'authenticité de leur produits puisque les pollens de plantes transgéniques, peuvent se retrouver à des kilomètres à la ronde alors que la distance de sécurité prévu par le gouvernement, s'étend à quelque dizaine de mètre tout au plus. Ainsi, le combat pro et anti-OGM promet d'être encore long.

Des débordements ont eu lieu, provoquant la destruction de plusieurs machines agricoles !

Jõsé Bowen quant à lui, devrait donc passer devant le tribunal d'ici quelques jours pour savoir s'il va devoir patienter encore un peu en prison avant de pouvoir recommencer. Comme je vous le disais en début d'article, son casier est loin d'être vierge !

  • 1998 : Condamnation à huit mois de prison avec sursis pour la destruction d'un stock de semences transgéniques. Entrave au trafic aérien à Las Venturas.

  • 1999 : Il séquestre trois membres de la mairie de Los Santos lors d'une réunion.

  • 2000 : Destruction du chantier d'un Burger Shot à San fierro : trois mois de prison ferme.

  • 2001 : Six mois d'emprisonnement pour la destruction de plants de riz transgénique.

  • 2002 : Condamné pour le fauchage d'un champ expérimental de colza transgénique cultivé par la firme Zombotech.

  • 2004 : Participation à une action de destruction de parcelle de maïs transgénique apartenant au LASA Inc.

  • 2006 : Destruction de 3000 m² de maïs transgéniques apartenant à la Easter Board Farm.

Alors que la police de San Andreas s'acharne tous les jours à maintenir l'ordre, à éduquer les délinquants, alors que des dizaines d'agents meurent tous les ans dans des fusillades, ce sympathique politique se permet de montrer l'exemple en saccageant, en détruisant, en troublant l'ordre public. Allez, vive la politique !

LASA Inc. : Laboratoire Agricole de San Andreas Inc. Condamné dans l'affaire de l'insecticide mortel.