/ Liberty-City

Shit Academy

Promoteur de vraies bouses dans le monde de la musique, Star University, qui paraît chaque fin d'après-midi sur Love Media TV, est vraiment une émission à éviter.

Lancée en février 2006, Star University (voir article ici) consiste à mettre dix-huit personnes aux personnalités variées, allant de la niaise au super doué, soutenu par la prod, en passant par la grosse pleurnicharde, dans un manoir de Cedar Grove, à Liberty City. Aujourd'hui, la saison 1 s'est terminé il y a déjà quelques mois, et la chaîne compte diffuser d'autres saisons, pour notre plus grand plaisir. Mais là n'est pas le problème, car le problème se situe au niveau des bouses qui sortent gagnantes de ce manoir. En effet, la gagnante est une jeune femme physiquement intelligente et qui chante très mal.

Le manoir de Star University et la gagnante de cette édition de Star'Uv.

Le nom de cette merveille est Christy Starry, qui a ruiné son éditeur en faisant un cd qui a fait un bide total avec ses paroles portant le message de paix et d'amour, le genre de chanteuse qui a compris avant nous ce qui se passait dans le monde. Les grandes surfaces, dont le disquaire Rock City, ont donc mis le cd en fin de rayon, cumulant pour l'instant que 15 ventes. "Nous sommes très confiants. Je pense que nous pourrions atteindre trois fois ce nombre avant la fin de l'année." nous répond Mitchell-John, un des responsables de Star University chargé du suivi de la "star" et il a l'air sûr de lui, le pauvre homme. Les producteurs du disque invendable, la très célèbre radio vicienne V-Rock prennnent ces résultats comme un échec très flagrant et espèrent virer vite fait bien fait la super chanteuse. Interview du directeur de la branche production, Irvin Kaneas :

Le siège de V-Rock, à Vice City.

Liberty Tree : Vous ne vous attendiez pas à un tel bide, n'est-ce pas ?

Irvin Kaneas : Mais ouai bonhomme, j'ai jeté de la thune sur ce coup là ! J'ai cru produire un être surdoué mais qui est juste doué dans les clip en fait !

Liberty Tree : Que pensez-vous du résulat de la saison 1 de Star University alors ?

Irvin Kaneas : Ben que les téléspectateurs ont des goût de chiottes. Et si c'est Love Media TV, hé ben, ils m'ont foutu dans une grosse merde !

Liberty Tree : Vous êtes d'accord pour dire que Star University n'apporte que des navets ?

Irvin Kaneas : Ouai bonhomme et j'aimerais que pour la prochaine fois, il en sort quelque chose de vraiment lucratif, parce que la blonde... ah, non, c'est une brune, mais qui est quand même à forte poitrine, ben ça fait pas tant vendre que ça...

Irvin Kaneas, déçu par le nombre d'albums vendus.

Sérieusement, cette émission, c'est quand même terrible car ça attire des téléspectateurs et en France, ils ont adopté le concept avec Star Academy et les producteurs ont le même problème : à force de former des niais, on fini par fâcher l'éditeur de l'album. Curieux de savoir pourquoi un tel concept télévisuel avait été crée, nous avons demandé à un vieux de la vieille qui traîne sur la Foux en animant une chose dont je n'ai jamais compris l'intérêt : OldSongs où l'on voit des personnes qui dansent et d'autres qui jouent de l'accordéon mais là n'est pas le sujet, vous voyez qui c'est, ce Yann C'Vrance, qui rappelons a des déboires avec la justice en ce moment : "Leur émission, c'est de la daube ! La Love Media Tv, c'est un déchet télévisuel et je vais vous le dire : tout ça, c'est à cause des blackos dont la b... " Nous avons vérifié, sa dernière phrase n'a rien à voir avec la débilité de Star'Uv.

Yann C'Vrance, animateur étrange...

Plus drôle encore, l'avis de la personne qui s'occupe du bien-être de l'émission, Pamela Pruth, qui peut paraître ironique et pourtant, elle est bien sérieuse : "Mais moi, j'adore ce qu'ils font les élèves de la Star'Uv ! C'est trop génial ! En plus, j'adore la musique, même le rap français !" Et par ce court entretien, nous avons su qu'il y aurait reconduite de cette bêtise l'an prochain, c'est à dire dans pas longtemps. Vite, on éteint la télé et on lit le journal, celui que vous avez sous les yeux bien entendu.

Les disquaires n'aiment plus trop les starlettes de Star University.