/ San Fierro

Le Street Racing responsable d'une autre tragédie

« Steetracing is not a crime » Certe pas la même opinion que se font les autorités.

Nous pouvons affirmer avec conviction que la tragédie routière s'étant produite la semaine dernière dans Red County, au cours de laquelle ont périt un jeune couple de San Fierro, aura été la goutte qui a fait déborder le vase.

Endroit où s'est produit la tragédie de Red County.

Steve Carrigan, et sa fiancée Bianca Hayes, roulaient paisiblement à bord de leur véhicule sur la petite route reliant Hampton Barns à Montgomery, lorsqu'ils se sont retrouvé bien malgré eux en tant que spectateurs au cœur de l'une de ces nombreuses courses clandestines qui se déroule fréquemment sur le réseau routier de San Andreas. Normalement, ces jeunes pilotes écervelés ne font qu'enfreindre la loi en donnant des sueurs froide aux automobilistes sans vraiment blessé personne, sauf que ce jour-là les choses ont tournés au vinaigre.

Peter Clark, qui participait à cette course avec 8 autres de ses comparses, a momentanément perdu le contrôle de son bolide, une rutilante Nissan Skyline, pour aller violemment heurter l'arrière de la voiture des victimes qui n'ont pu rien faire pour éviter la collision. Tandis que l'automobile du contrevenant terminait sa course contre un arbre, celle du jeune couple a fait un capotage pour ensuite s'enflammer instantanément ne laissant aucune chance aux occupants. Bien que des témoins de la scène ont tenté de leur venir en aide, il a été déjà trop tard puisque les flammes enveloppaient l'habitacle. La force de l'impact fut telle que nous pouvons supposer que les deux occupants sont probablement décédés sur le coup au moment de l'impact.

Photos du véhicule du présumé responsable de la tragédie.

Si ce n'avait été du fait qu'une auto patrouille avait déjà pris en chasse les contrevenants sur plusieurs kilomètres, les agents Phillips et Johnson n'auraient probablement pas été en mesure d'arriver suffisamment rapidement sur les lieux de l'accident, et empêcher les témoins sur place de chercher à s'en prendre au jeune Clark qui était à demi inconscient, toujours attaché à son siège, appuyé contre le volant de son bolide.

Les secouristes qui sont intervenus ont mis un certain temps pour dégager Clark de sa fâcheuse position. Malgré la gravité des blessures qu'il a subit aux jambes, et des nombreuses lacérations au visage, sa vie n'est pas en danger. Il a rapidement été transporté au Las Venturas General Hostpital. C'est donc le lendemain, à partir de son lit d'hôpital, que Clark a eu droit à la visite du procureur général de Las Venturas qui s'est présenté à ses chevets dans le but de le mettre formellement en accusation. Des poursuites de conduite dangereuse ayant provoqué la mort, négligence criminelle et homicide involontaire ont été porté contre le présumé responsable de l'accident. La date de la comparution n'est pas encore connue puisque le magistrat attendra que l'état de santé du prévenu lui permet de se présenter au tribunal. D'ici là celui-ci demeurera en garde à vue en présence de deux agents placés à l'entré de sa chambre qui veilleront à ce qu'il ne s'en éloigne pas.

Semaine Mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière.

Cet accident, qui relance à nouveau le débat au sujet de la légalité des autos tuning, se produit alors que vient de prendre fin la semaine mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière, qui s'est déroulé du 23 au 29 avril. La campagne qui s'intitulait "L'accident de la route n'est pas une fatalité " suggère que la sécurité routière n'est pas le fruit du hasard mais plutôt des efforts de nombreuses personnes et de nombreux secteurs de la société, tant publics que privés.

Le LSPD a décidé de prendre les bouchées double pour enrayer le phénomène des courses de rue.

Les accidents de la route constituent un grave problème de santé publique. Et l’adoption d’une attitude fataliste suggère qu’il s’agit d’un tribut à payer pour jouir des bienfaits de la motorisation. Or, si aucune mesure n’est mise en place, ce problème risque de s’aggraver de façon considérable.

Les enfants et les jeunes adultes forment le principal groupe de personnes qui risquent de mourir sur les routes ou d’être victimes de traumatismes. Saviez-vous qu’à San Andreas, environ 55 % de l’ensemble des victimes de la route (décédées et blessées) sont des jeunes de moins de 25 ans? Cette semaine a été consacrée plus particulièrement à ce groupe d’usagers de la route, qu’ils soient piétons, cyclistes, motocyclistes, conducteurs ou passagers.

Photo croquée sur le vif d'une patrouille de Shériff intervenant contre un Street Racer pris en défaut.

L’expérience de nombreux pays a démontré en effet qu’il est possible de prévenir les accidents de la route en agissant sur un certain nombre de facteurs de risque.

Les objectifs visés durant cette semaine spéciale ont été les suivants :

  • Augmenter la prise de conscience relativement aux impacts  
       sociaux des blessures de la route, en particulier pour les jeunes
       usagers de la route;

  • Promouvoir des mesures au regard des principaux facteurs qui
       ont un impact majeur sur la prévention des blessures de la route:
       le port du casque et de la ceinture, la lutte contre l’alcool au
       volant et les excès de vitesse ainsi que l’amélioration des
       infrastructures.

Pour plus de renseignements, consultez le site Internet officiel de la Semaine
mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière accessible à l'adresse www.who.int/roadsafety/week/fr/.

Transfender de Los Santos.

De son côté, Bruce McKay, propriétaire du « Transfender » de Los Santos, et également président de la SAMPA (San Andreas Motor Parts Association), un regroupement de marchands de pièces pour autos modifiées, est catégorique et ne croit pas que la police réussira quoi que ce soit en utilisant la méthode forte. Selon lui, tout passe d’abord par l’éducation car que ce soit au volant d’un bolide, ou en selle sur une bécane, le comportement d’un conducteur dépend de ses aptitudes psychologiques. D’ailleurs, c’est en renforçant cette théorie que ces commerçants se sont concertés afin d’adopter une législation commune visant à définir certaines règles afin de mieux encadrer la vente de produits destinés à la modification de véhicule automobile. Bien que l’achat d’éléments esthétiques de carrosserie ne sera pas affecté par ce nouveau règlement, et demeureront accessible pour tous, l’achat de certaines composantes principales destinées à l'optimisation du bloc moteur seront soumis à un resserrement.  Même si ces pièces sont quand même disponibles en vente libre sans restriction sur Internet par d'autres entreprises installées à l'extérieur de San Andreas, M. McKay demeure convaincu que lui et ses confrères vont dans la bonne voie en se dotant de telles mesures. C’est une question de bon sens, et il invite quiconque œuvrant dans le même domaine que lui, et qui a une tête sur les épaules, d'en faire autant.

Rencontre improvisée de fans du Street Racing, quelques instants avant le début d'une course.

Il ne reste qu’à voir si la méthode forte qu’entend prôner la police aura l’effet de dissuasion recherché, et si les routes seront à nouveau immunisées contre la bêtise humaine de ces jeunes conducteurs déphasés, qui mettent en péril la vie de parfaits innocents.