/ Liberty-City

3 entreprises sauvées de la déroute

Plusieurs personnes disaient ces entreprises condamnées, mais devant cette détresse, un homme : Donald Frump a décidé de racheter les trois grandes boîtes les plus courtisées de Liberty-City pour une somme équivalente à 980 000 000$ au total. La mairie s'en frotte déjà les mains, mais le milliardaire aussi, car les entreprises lui doivent un taux de 0.5 %. Sur 5 ans, cette rente devrait s'élever assez haute pour dépasser les 800 000$, ce qui est déjà une très belle somme.

ModreC et Cie, l'entreprise de fabrication de pièces d'ordinateurs les plus puissantes du marché, était sur la paille car ses produits se vendaient de moins en moins bien et ce, même avec des réductions. Le principal adversaire savait satisfaire ses clients à des prix raisonnables (un disque de dur de 500 Go pour 110 $ par exemple). Le PDG de ModreC a donc prit la décision de faire une "guerre" économique à leur concurrents. Mais malheureusement, presque la totalité des fonds de l'entreprise sont partis dans la campagne qui ne leur a finalement apporté que peu de réussite, les stocks de l'entreprise étaient plein à craquer... Devant cela, le PGD Vivien Koshkonov prit la décision de licencier 300 personnes. Un coup dur pour l'entreprise, menacée par les huissiers.

Les bureaux de ModreC et Cie.

Filiad, la fameuse entreprise d'avocats réputée pour son taux de victoires dans les procès est tombée bien bas. En effet, la police a découvert que les avocats payaient des témoins imaginaires, achetaient le jury ou le procureur... Mais ce manque d'argent dans les caisses de l'entreprise interpella deux inspecteurs qui furent décidés à mettre un terme à ce mystère. Plusieurs avocats passèrent devant le parquet ou dans les salles d'interrogatoires. A force de stress et de pression, plusieurs d'entre eux affirment avoir commis ces crimes. Le président, pour ne pas faire front aux huissiers et aux tribunaux s'est évaporé dans la nature en emportant avec lui pas moins de 10 millions de $. La situation est donc critique pour le reste de l'entreprise, drôle de coup du sort.

Les bureaux de Filiad.

AMCO, la multinationale pétrolière qui est aussi une station d'hébergement d'actions multimédia est menacé de fermeture à cause d'... une personne inconnu qui a détourné plus des 3/4 des fonds de l'entreprise, le coupable toujours inconnu est traqué par la CIA, ce n'est donc plus qu'une simple histoire de détournements de fonds, mais malheureusement nous n'en savons pas plus.
A cause de ça, plusieurs organisations, sites internet et même, des radios (Rise-FM...) sont menacées d'être fermées également, ce qui ne plait pas à la communauté et à la Mairie de Liberty-City qui cherchait un moyen de régler le problème efficacement...

Le building d'AMCO, siège de Rise-FM.

Mais, Donald Frump était là et a su aider ces 3 trois entreprises. Nous avons pu l'interviewer rapidement :

Liberty Tree : Pourquoi avoir racheté ces entreprises ?

Donald Frump : Et bien, à cause du bénéfice ! Grâce à ça je pourrais m'acheter un autre maison à Vice City...

Liberty Tree : Oui, une autre... Hum... Vous éprouvez quand même quelque chose pour ces entreprises ?

Donal Frump : Un peu de pitié quand même.

Liberty Tree : Donc vous éprouvez quelque chose, vous n'avez pas fait ça que pour le fr... heu le bénéfice. Nous vous remercions de nous avoir accordé ces quelques secondes.

Sur ces mots, Donald Frump est monté dans sa limousine direction Vice City. Pour nous ce sera Los Santos...