/ Los Santos

Une nouvelle saison de chasse commence à Blaine County

Entre le désert de Sandy Shores et les immenses forêts de Paleto Bay, Blaine County se trouve être une région excellente pour les chasseurs. Mais quel gibier y trouve-t-on exactement ? Et d’ailleurs, pourquoi y a-t-il ce besoin de le réguler comme ça ? C’est en ce début d’année que de nombreux chasseurs ont d’ores et déjà commencé à aller traquer ce gibier…

La chasse, une activité sérieuse s’exerçant dans une ambiance joviale

Normalement, l’activité de chasse à proprement parler est censée s’exercer dans une réglementation des plus strictes. Les chasseurs doivent notamment passer une sorte de petit examen afin de les rendre aptes à chasser, et noter le nombre de gibiers tués par catégorie, par exemple. Mais qui respecte encore ces règles de nos jours ? La vente d’arme étant libre dans ce pays, il apparaît facile pour certains d’aller acheter un fusil de précision et d’aller tuer du coyote.

Jeff, commerçant chez Ammu-Nation, nous confie :

Vous savez, c’est tous les jours que je vends des fusils lourds à des gosses d’à peine plus de vingt et un ans… S’ils ne deviennent pas braqueurs de banques, il n’est pas difficile d’imaginer qu’ils s’en serviront sûrement pour aller chasser le gibier clandestinement. L’un d’eux m’a d’ailleurs encore dit hier que de toute façon ils n’avaient que ça à faire dans ce trou paumé, je cite.

Mais la vraie chasse, ce n’est pas ça. Ce n’est pas censé être une boucherie. Il reste peu de ces vrais chasseurs aujourd’hui, mais nous allons tout de même essayer d’expliquer un peu plus comment ils sont censés procéder normalement. Ils doivent être titulaire d’un permis de chasse attestant de leurs compétences, édicté par le gouverneur de l’État de San Andreas. Les plus sérieux d’entre eux sont en général équipés d’un matériel précis qu’ils ont dans leur véhicule, et ne doivent tuer que le nombre demandé par leur district respectif : c’est la régulation des animaux sauvages.

Seulement, entre les gamins inconscients et ceux qui abusent trop de la bière dans les cabanes de chasse, il y a bien trop souvent des débordements. En effet, la chasse représente aussi un esprit de camaraderie certain. Nombreux sont les chasseurs aimant se regrouper autour d’une chope de bière et d’un sanglier rôti dans la cabane de Paleto Forest. Evidemment, cela rend encore un peu plus accru le risque d’accident. Notons que l’année passée, un chasseur a dû être amputé d’une jambe à cause d’un ses coéquipiers, ayant mal visé, à cause de l’alcool.

L'équipement de base de tout bon chasseur.

Une région unique aux paysages des plus variés.

Un paysage des plus variés de la région de Blaine County attire un gibier très diversifié aussi. On trouve en fait énormément de coyotes dans le désert de Sandy Shores : leur viande n’est pas forcément appréciée, en général ils sont malheureusement plus souvent l’objet de braconnage. Mais complètement à l’ouest de là, la chasse est encore plus stimulante dans les bois de Paleto Bay et du Parc National du Mont Chiliad : les forêts y sont immenses et variées en végétation si bien que l’on y trouve en masse des élans et des cochons sauvages. Cela dit, chose moins amusante, il y est aussi fréquent que des chasseurs se fassent attaquer, parfois même mortellement, par des pumas.

Les grands sapins de Paleto Forest et une partie de la région du parc national du Mont Chiliad.

Un troupeau d'élan, un mâle tué, et un puma écrasé.

Certaines personnes malines ont pensé faire de cette chasse un véritable commerce, certainement pour arrondir quelques fins de mois difficiles. En effet, c’est par exemple le cas de Cletus Ewing, un habitant de Sandy Shores connu aussi pour braconnage, qui a eu l’idée de revendre aux habitants de Los Santos la viande qu’il chassait. C’est en voyant à la télé et dans les journaux que les gens veulent de plus en plus manger « bio » qu’il a eu cette idée. Et au final, ça marche plutôt bien, selon lui du moins. Après cela peut nous amener à nous demander si ces gens s’intéressent vraiment à ce qu’ils ont dans leur assiette. Préférez-vous payer votre nourriture par cher et qu’elle vienne d’un pays irradié ou bien la payer une fortune et qu’elle vienne éventuellement de braconnage ?

Concernant le braconnage, nous avons rencontré Lucy Bloom, garde forestière dans la région de Paleto Bay depuis plusieurs années. Son rôle est en gros de surveiller les agissements des chasseurs et d’éviter les actes de braconnage afin de protéger la nature. Pour cela, elle patrouille dans les vallées et forêts tous les jours, tout au long de la journée.

Si vous saviez le nombre d'animaux morts dans d'horribles conditions que je vois chaque jour, vous seriez complètement déprimée. J'ai choisi ce métier parce que je voulais protéger la nature et les animaux, mais le comportement de gens irrespectueux m'horripile. En plus, je suis obligée de me battre contre ces fichus manifestants pour les animaux qui ne sont pas foutus de piger que je suis loin d'être contre eux... Ils n'ont rien compris du tout d'ailleurs ceux-là. J'essaie juste de faire mon boulot consciencieusement et de temps en temps, j'arrive à arrêter quelques braconniers quand même.

Patrouiller vallées et forêts : le quotidien de Lucy.

Mais la chasse ne se résume pas à la camaraderie entre chasseurs ni au braconnage : les militants pour la défense des animaux jouent également un rôle important dans cette activité.

Un combat permanent pour les militants en faveur des animaux.

Bien que la chasse soit à la base destinée à réguler le nombre d’animaux sauvages, certaines personnes s’engagent à manifester contre ces chasseurs car elles n’y voient que le braconnage. Bien sûr que c’est mal et qu’il faut le condamner, mais il ne faut pas oublier que la chasse ne se résume pas à ça. De plus, si l’on peut constater une autre aberration, c’est bien que ce sont ces mêmes militants qui s’opposent à la chasse mais qui réclament de la viande « bio »… Enfin bref, pour les besoins de cet article, nous sommes quand même allés à la rencontre de deux militantes fortement convaincues :

C’est juste ignoble ce qu’ils font aux animaux ! Pourquoi est-ce qu’ils tuent une petite bête qui ne leur a fait aucun mal ?! Jamais je n’épouserais l’un de ces pocherons croyez-moi !

Deux militantes convaincues.

Visiblement, ces personnes ne semblent pas faire la différence entre des petits délinquants qui n’ont rien de mieux à faire que de tirer sur des coyotes pour « passer le temps » que sur la régulation des animaux sauvages. Il est pourtant capital de comprendre que si l’on ne les régule pas un minimum, les randonneurs ne pourraient plus se promener dans les bois sans risquer de se faire tuer par l’une de ces bêtes.