/ Los Santos

Attentat à Market

Market Station est l'une des plus grosses stations de transports ferroviaires de Los Santos. Chaque jour, des centaines de personnes montent et descendent du Brown Streak, des réalisateurs en herbe et des touristes se ruent sur les studios de cinéma InterGlobal à peine sortis de Market Station. Hier comme à l'accoutumée, peu après onze heures du matin, en pleine heure de pointe, le train n°10574 en provenance de Unity Station venait de déposer son lot de passagers habituels à Market. C'est alors que le drame se produit. Une violente explosion balaya les personnes se trouvant sur le quai, arrachant au passage un pilier de soutient de la gare sous-terraine. Une épaisse fumée grise s'échappa alors de la bouche d'entrée de la station et les premières sirènes de pompiers se firent entendre : Market Station venait d'être frappée par une attaque terroriste.

Market Station, frappée par une violente attaque terroriste.

Le sergent Conti patrouillait alors dans le quartier de Market, et fut le premier à entendre l'explosion et voir le panache de fumée s'échapper de la gare. "Je patrouillais comme tous les jours au volant de ma Caprice, le train-train habituel. J'étais alors juste devant les studios de cinéma quand une violente explosion se fit entendre. Des gens hurlaient, pleuraient, alors qu'un nuage de fumée s'échappait de la gare. Je mis alors la sirène en route, appela des renforts ainsi que le FDLS et fonça sur place. Je pu donner les premiers soins à quelques victimes ayant pu sortir du quai, mais il me fut hélas impossible de descendre sur les lieux de l'explosion." nous raconte l'agent de police, encore sous le choc.

Le courageux sergent Conti.

Le quartier de Market fut vite rempli de voitures du LSPD, d'ambulances et de Firetrucks du FDLS. Le Parker Center de Los Santos croula alors rapidement sous les appels de personnes voulant savoir si l'un proche était mort dans l'attentat. Alors que les agents de police tentaient tant bien que mal de rassurer les familles, les agents du SID passèrent la gare au peigne fin à la recherche d'indices. La tâche ne leur fut pas aisée car la charge d'explosifs était importante, et des habitants de Los Santos attendant leur train quotidien, il ne restait plus que lambeaux de chair et mares de sang.

Le LSPD fermant le secteur de Market.

Alors que la police scientifique épluchait les lieux, un paquet arriva entre les mains du maire, Henry G. Carter, contenant un DVD sur lequel se trouvait la confession d'une vieille dame habillée d'une ceinture d'explosifs racontant que, je cite, les Etats Unis d'Amérique pillent les richesses du Moyen-Orient, que l'égoïsme du capitaliste et du monde de consommation dans lequel nous vivons doit cesser, d'une façon ou d'une autre, et enfin, que cette dame se dit être le porte-parole d'une nouvelle génération de personnes voulant un retour au commerce équitable. Elle ajouta enfin que peu après onze heure, les habitants de Los Santos paieraient la première facture.

La station de Market après l'attentat.

Le SID récupéra alors les bandes de vidéosurveillance des gares visitées par le Brown Streak avant d'entrer à Market Station afin d'y répertorier toute personne âgée semblant porter quelque chose d'encombrant autour d'elle. La réponse se trouva à Unity Station, où une vieille dame fit son apparition sur la caméra de surveillance numéro 7. Les chirurgiens de l'image du LSPD identifièrent alors Aziza Benaoui, connue des forces de l'ordre pour ses manifestations anti-mondialisation.

Aziza Benaoui filmée par la caméra de vidéosurveillance de Unity Station.

A l'heure où vous lisez ces lignes, le LSPD remonte encore ce qui reste des 53 victimes de cet attentat. Une chapelle ardente a été dressée dans la cour des studios InterGlobal, mais par respect des familles, nous n'avons pris aucune photo. La station de Market va aussi être fermée pour une durée indéterminée, pour sécuriser la gare dans un premier temps, et surtout, commencer les travaux de rénovation de cette dernière.